Colmar : accusé de viol et agression sexuelle sur mineure, un curé mis en examen et écroué

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Le clocher d'une église.
Photo d'illustration. Le clocher d'une église.

Un prêtre catholique de 58 ans a été mis en examen et écroué pour de accusations de viol et d'agression sexuelle sur mineure. Les faits remonteraient à il y a une dizaine d'années.

Mardi, un prêtre catholique de 58 ans soupçonné de viol, d'agression sexuelle sur mineure et d'abus de confiance a été placé en garde à vue. Des informations émanant de sources judiciaires et que l'archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Pierre Grallet, complète en indiquant que le curé en question a été mis en examen et écroué à Colmar.

Cité par nos confrères de Ouest-France, l'archevêque a précisé que les faits remonteraient à il y a "une dizaine d'années". On ignore en revanche la période précise où les agissements auraient été commis. À l'occasion d'une conférence de presse, Mgr Grallet a déclaré que "toutes les communautés chrétiennes sont sous le choc" et que "la pédophilie ne peut pas avoir sa place. Toucher à la personne faible quand on est adulte ou quand on a une autorité, c'est une faute très grave".

Un curé de Colmar aussi accusé de détournement de chèques

L'archevêque a, dans le même temps, nié avoir eu connaissance de l'enquête financière qui visait le curé de 58 ans. Ce dernier est ainsi également accusé d'avoir détourné "des chèques destinés à la paroisse" et d'avoir utilisé une partie de cet argent pour obtenir des faveurs sexuelles de la part d'une jeune fille.

Cette dernière aura été interpellée puis mise hors de cause dans le cadre d'une enquête de Tracfin, soit la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances qui avait émis un signalement après avoir remarqué des mouvements suspects sur le compte bancaire du prêtre.

Le curé "avait quelque chose qui le rendait attachant"

Mgr Grallet dit n'avoir disposé d'"aucun élément" précis dans cette affaire en raison du mutisme des différentes victimes supposées du curé. Il dresse par ailleurs un portrait plutôt favorable du prêtre dans son apparence : "[Il était] aimé des gens, abordable, musicien et avait quelque chose qui le rendait attachant, séduisant".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus