Coca-Cola interdit en Birmanie depuis 60 ans est au cœur d’une affaire d’obésité

Par ,
Monde Coca-Cola interdit en Birmanie depuis 60 ans est au cœur d’une affaire d’obésité
Coca Cola Zero

L'Amérique a levé certaines sanctions à l’encontre de la Birmanie. La société Coca-Cola peut ainsi intégrer le pays après une très très longue absence.

C’est assez insolite, de nombreux pays en France connaissent la fameuse boisson avec des bulles. Elle a été déclinée en plusieurs versions (light, zéro…), mais en Birmanie tout cela restait inconnu. La société a ainsi déclaré que les premières livraisons devraient débuter prochainement à part des pays voisins. La recherche de partenaires locaux représentera la deuxième étape. Le directeur de Coca-Cola a également souhaité faire part de ses ambitions, il a vraiment envie d’investir dans le pays d’ici trois ans.

Dans tous les cas, même si Coca-Cola intègre la Birmanie, l’entreprise a fait la promesse de respecter les droits de l’homme ainsi que l’éthique du pays. Elle a souhaité jouer la carte de la transparence, elle a assuré que la distribution des boissons à travers le pays sera réalisée sans pots-de-vin. Dans cette stratégie d’intégration, la fondation propose une subvention estimée à 3 millions de dollars. Cette somme aura pour objectif d’optimiser l’emploi des femmes birmanes. Coca-Cola n’était donc pas présent depuis une soixantaine d’années depuis 1962 où la junte militaire avait pris les commandes de la Birmanie. Depuis 2011, le gouvernement reprend petit à petit le contrôle du pays tout en restant contrôlé par les militaires. Cette ouverture a également proposé de nombreux atouts comme la lutte pour le droit de l’homme, la démocratie… À l’heure actuelle, la Corée du Nord et Cuba n’ont toujours pas accès à cette boisson gazeuse.

Parallèlement, le PDG du groupe a tenté de se défendre pendant une interview, il ne veut pas croire que sa boisson est responsable de l’obésité. Le maire de New York avait précédemment interdit les boissons à base de sucre. Pourtant, Muhtar Kent, le PDG de Coca-Cola a déclaré que les boissons que « nous avons lancés ces quatre ou cinq dernières années sont basses calories ou sans calories ». Il a donc trouvé injuste de l’accuser.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Coca-Cola interdit en Birmanie depuis 60 ans est au cœur d’une affaire d’obésité sur 24Matins.fr