Closer : Les photos seins nus n’ont pas coûté très cher

Par , publié le
People Closer : Les photos seins nus n’ont pas coûté très cher
Kate Middleton

Closer aurait acheté les photos seins nus de Kate Middleton pour un prix assez dérisoire. Il est donc possible d’imaginer le montant des bénéfices générés par le magazine. C’est un irlandais qui est à l’origine des clichés et il aurait sûrement préféré que cela se passe autrement.

Closer publiait la semaine dernière plusieurs pages où Kate Middleton apparaissait seins nus. Cette situation sème le chaos, la famille royale et choquée et une plainte est déposée pour atteinte à la vie privée. Après une enquête des plus sérieuses, Closer a restitué toutes les photos ainsi que les clichés les plus osés. Le couple princier espérait que cette affaire s’arrête ici, pourtant les photos ont été faites par un photographe indépendant du magazine. Cet irlandais habite dans le sud de la France selon Pascal Rostain, un photographe renommé dans le milieu. Il déclare à l’AFP « Je peux juste vous dire que c’est un Britannique, même un Irlandais, qui vit dans le sud de la France ».

L’identité de cette personne reste secrète, le photographe n’a donc pas souhaité donner le nom et le prénom de l’auteur du scoop. Selon la directrice du magazine Closer, Laurence Pieau, une information circulait sur la venue du couple princier dans le sud de la France et plus particulièrement à Marseille. La rédaction demande donc à un photographe qui avait dans le passé collaboré de réaliser des clichés de Kate Middleton et de William. Pascal Rostain explique que le prix dans ces conditions est toujours fixé à l’avance. Ainsi, le photographe ou l’agence missionnée prend une garantie en demandant par exemple 1 000 euros par journée de travail. Les frais ainsi que le tarif des photos viennent s’ajouter à cette somme.

Kate Middleton devrait donc voir ses seins nus sur de nombreux magazines à travers la planète puisque le photographe indique que l’auteur des photos « garde les droits sur les ventes internationales», il peut ainsi les revendre aisément à d’autres journaux. Cette situation a dû se produire pour la Duchesse de Cambridge. Ainsi, les clichés seins nus ont d’ores et déjà été vendus vendredi à un magazine au Danemark qui a décidé de les publier. Cet irlandais a pu aussi les distribuer dans d’autres pays qui n’ont pas encore réalisé la publication. Le photographe estime que les clichés ont été vendus à bas prix et la situation aurait pu être différente. En effet, si le Britannique était déjà en possession des photos et qu’il avait fait marcher la concurrence (Closer, Voici, Paris Match…), le « prix aurait pu être en centaines de milliers d’euros ».

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Closer : Les photos seins nus n’ont pas coûté très cher sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus