Climat : Le niveau des océans est monté de 14cm en un siècle

Par , publié le | modifié le
Environnement Iceberg

Lors des 100 dernières années, le niveau des océans a plus grimpé que lors des 3 derniers millénaires. Une situation alarmante selon les scientifiques.

En 100 ans, le niveau des océans est monté plus vite que lors des 3000 années précédentes. Voici le constat alarmant effectué par les scientifiques participants aux Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS). Bien entendu, cette montée des eaux est due avant tout au réchauffement climatique et à la fonte des glaces.

14 centimètres en 100 ans

Selon les relevés effectués par les scientifiques, entre 1900 et 2000, le niveau des océans est monté de 14 centimètres sur le siècle. À titre de comparaison, il avait fallu 3000 ans auparavant pour constater une telle augmentation.

Selon les climatologues, il ne faut pas chercher la cause très loin. Sans le réchauffement climatique observé depuis le début de l’ère industrielle, la montée des eaux aurait été deux fois moins importante sur le 20e siècle.

Une accélération sur les 20 dernières années

Plus inquiétant encore, le phénomène se serait accentué sur les 20 dernières années. Selon Robert Kopp, professeur adjoint au département des sciences de la Terre de l’université Rutgers et qui a participé à l’étude, « la montée des océans s’est même accélérée ces 20 dernières années ». Fait étonnant, l’étude relève qu’entre l’an mille et 1400 ou un refroidissement planétaire de 0,2 degré Celsius a été constaté, les océans avaient baissé d’environ huit centimètres.

Pour parvenir à de tels résultats, les chercheurs ont utilisé des relevés sur les marées à 66 points du globe au cours des 300 dernières années. Ils ont également relevé de nouvelles données géologiques qui prouvent la hausse du niveau des eaux comme la présence de marais ou encore la santé des récifs coralliens. Les scientifiques prévoient ainsi que le niveau des océans devrait « très probablement monter de 51 cm à 1,3 mètre durant ce siècle si le monde continue à dépendre dans une aussi large mesure des énergies fossiles ». Les conséquences pourraient être désastreuses pour la faune, mais également pour les zones d'habitations situées au niveau de la mer.

Partager cet article