Climat : il manque 40 milliards de dollars pour l'aide aux pays vulnérables

Par , publié le
Environnement Le Réchauffement climatique
Le Réchauffement climatique

Un rapport de l'OCDE publié mercredi affirme qu'il manque encore 40 milliards de dollars par an pour l'aide aux pays vulnérables face au changement climatique. La somme nécessaire est fixée à 100 milliards par an.

L'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) a fait ses comptes. En 2009, l'engagement était pris par les pays développés de débloquer 100 milliards de dollars par an afin de venir en aide aux pays les plus vulnérables face au changement climatique à l'horizon 2020.

Selon son rapport publié mercredi, l'OCDE pointe un manque de 40 milliards de dollars par an.

Climat : 40 milliards de dollars manquent à l'appel

Cet engagement pris lors du sommet sur le climat qui s'était tenu à Copenhague en 2009 est l'une des pièces maitresses de la COP21 qui débute à Paris dans quelques semaines. Il s'agirait du premier accord mondial sur la limitation du réchauffement de la planète à 2°C à l'aube du siècle prochain.

Si le but des 100 milliards de dollars montre selon l'OCDE des "progrès significatifs", le Pérou et la France, présidents des 20ème et 21ème conférences climatiques, ont demandé à l'organisation d'estimer le niveau des financements, tant l'origine de ceux-ci sont nombreux. La conclusion c'est qu'en moyenne entre 2013 et 2014, 57 milliards de dollars ont été réunis. Soit un manque de 43 milliards. Toujours en moyenne, l'argent émanait à 71% de fonds publics, 26 de fonds privés et 3% des crédits d'export, explique l'agence Reuters.

"On a fait sans doute plus en 2015"

Au sein de la diplomatie française, on se félicite de ce chiffre qui "montre qu'on a parcouru plus de la moitié du chemin. C'est une bonne nouvelle". En ajoutant qu'"on a fait sans doute plus en 2015". Cette source, toujours à Reuters, ajoute : "Laurent Fabius espère que ce constat sera partagé par le plus grand nombre, ainsi que la méthodologie retenue, afin que cette estimation rigoureuse puisse être la base d'une discussion d'ici la conférence de Paris".

Devant le Parlement européen, François Hollande a rappelé le devoir d'atteindre la somme fixée. Et la venue vendredi dans la capitale péruvienne de quelque 40 ministres des finances pourrait aider à l'atteindre.

Crédits photos : Vadim Sadovski/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus