Le classement 2017 des voitures les moins coûteuses au kilomètre

Par , publié le
Environnement

La revue automobile l'Argus vient de publier son classement des voitures les moins chères au kilomètre. Le constructeur Dacia tire son épingle du jeu. Les marque premium à la peine.

En France, l’automobile tient une part importante du budget des ménages, car elle représente le deuxième poste de dépense après le logement. Il est donc logique que de nombreux automobilistes cherchent à faire baisser le coût d’utilisation de leur voiture au quotidien.

Chaque année, le magazine l’Argus publie son classement des voitures en fonction de leur prix de revient au kilomètre. Encore une fois, c’est le constructeur Dacia qui tire son épingle du jeu.

La Dacia Sandero, voiture la moins chère au kilomètre

Selon le dernier classement de l’Argus qui recense le coût kilométrique de 1500 véhicules, la marque Roumaine Dacia, filiale de Renault, occupe les premières places du classement avec la Sandero et la Logan MCV avec un coût de 47 centimes d’euros par kilomètre. La Suzuki Celerio arrive à égalité avec les Dacia. En outre, le constructeur roumain place 4 véhicules dans le Top 50.

A contrario, les grosses berlines de luxe et les sportives occupent le fond de ce classement. L’Alfa Romeo Giulia V6 de 510 chevaux (PRK de 4,27 €), la Hyundai Genesis V6 (4,75 euros/km) et la BMW Série 5 Gran Turismo (5,02 euros/km) ferment la marche.

Comment est calculé le PRK ?

L’enseignement principal pour cette année 2017 est le regain de forme des véhicules essence face au diesel dans l’Hexagone. Les ventes de voitures diesel ont en effet chuté de 5,1 % l’an dernier. L’achat d’un diesel ne se justifie pas en deçà des 20 000 kilomètres parcourus par an. L’hybride peut également constituer une alternative intéressante dans certains cas.

Pour calculer ce prix de revient kilométrique, l’Argus combine plusieurs critères comme le prix d’achat du véhicule, sa décote sur 5 ans, le taux de crédit, le coût moyen de l’assurance, la consommation de carburant et les coûts d’entretien.

Crédits photos : Dacia

Partager cet article