La Ciotat : menaces de mort contre le maire et coups de feu tirés

Par , publié le
France
Patrick Boré, actuel maire de La Ciotat. Capture d'écran de sa page Facebook.

La situation devient particulièrement tendue à La Ciotat. Après les menaces de mort proférées contre le maire, l'hôtel de ville a été la cible de coups de feu dans la nuit de dimanche à lundi.

La tension est de plus en plus palpable à La Ciotat dans les Bouches-du-Rhône. Le maire et sa femme ont été menacés de mort par deux individus casqués puis des tirs contre le domicile d'un de ses adjoints. Cette nuit, des coups de feu ont été tirés contre la porte de la mairie.

Le maire victime de menaces de mort

Patrick Boré, le maire Les Républicains de la ville de La Ciotat, est victime de menaces de mort depuis le 18 décembre. Ce jour là, alors qu'il présidait le conseil municipal, deux individus portant un casque ont pénétré son jardin et ont menacé sa femme de la tuer ainsi que son mari s'il "ne prenait pas les décisions nécessaires pour cesser de leur enlever le pain de la bouche".

Deux jours plus tard, le 20 décembre, deux hommes tiraient à la chevrotine contre la façade de la maison de son adjoint ainsi que sur son véhicule, sans faire de victimes. Cette nuit, c'est l'hôtel de ville de La Ciotat qui a été visé par plusieurs coups de feu, là encore sans faire de victimes.

Une enquête est en cours

La sûreté départementale, déjà en charge des investigations portant sur les menaces de mort, va enquêter sur ces coups de feu. Suite à ces nouveaux tirs, Patrick Boré a déclaré : "Face à ces actes de terrorisme intérieur, j'en appelle à l'Etat de droit pour éviter une dangereuse justice populaire".

Le maire déclare par ailleurs : "J'ignore évidemment ce à quoi ils font allusion mais le mépris que je porte à leur comportement est à la mesure de leur lâcheté". A noter que la maison de l'élu avait, déjà en 2002, été l'objet d'un attentat à l'explosif.

Partager cet article