Cinq pirates français condamnés à verser 4,6 millions d'euros à Microsoft

Par , publié le
Tech
L'entrée du QG de Microsoft à Redmond en Californie

5 Français ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Bayonne après avoir mis en place un système de revente de copies illégales de Windows XP. Un trafic qui leur avait rapporté plus de 700 000 euros.

Il n’est pas toujours judicieux de s’attaquer à l’une des plus importantes firmes au monde. 5 pirates informatiques français viennent de l’apprendre à leurs dépens puisqu’ils viennent d’être condamnés par le tribunal correctionnel de Bayonne à des peines de prison avec sursis, mais surtout, à 4,6 millions d’euros de dommages et intérêts à verser à Microsoft.

Des copies de Windows XP

L’affaire, relayée par Sud-Ouest, remonte à 2008. À cette époque, l’un des prévenus parvient à mettre au point un système de revente hors licence du système d’exploitation de Microsoft, Windows XP. Il se rapproche alors de quatre complices qui se déclarent en tant qu’autoentrepreneur pour écouler ces « copies ».

Le système mis en place était simple et diablement efficace. L’un des complices rachetait des ordinateurs destinés à être jetés et récupérait les licences Windows XP. Il les revendait ensuite entre 5 et 10 euros pièces aux autres prévenus. De plus, les pirates achetaient des copies de Windows XP venues de Chine.

721 000 euros de bénéfices

Les copies ainsi obtenues étaient revendues entre 45 et 75 euros à des particuliers, notamment sur des sites de ventes en ligne. Au total, entre 2008 et 2010, ce système aurait permis aux 5 prévenus de dégager 721 000 euros.

Aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Bayonne a prononcé des peines de 12 à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 4,6 millions d’euros à verser à Microsoft. L’homme à la base de ce trafic devra à lui seul verser 1 million d’euros de dommages et intérêts. Son avocat a décidé de faire appel.

Crédits photos : James Marvin Phelps / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus