Chrome : Flash bientôt mis de côté par Google

Par , publié le
Tech La technologie Flash
La technologie Flash

De plus en plus indésirable sur la toile, la technologie Flash sera prochainement mise de côté par Google, son navigateur Chrome étant ainsi appelé à privilégier le HTML5 dans l'activation de ses contenus.

En juillet dernier, Facebook et Mozilla  avaient clairement signifié que le temps était venu, à leurs yeux, d'abandonner la technologie Flash. Plus tard dans l'année, on apprenait toutefois que Flash allait demeurer l'unique plug-in de Firefox à connaître des mises à jour d'ici fin 2015.

Mozilla avait justifié cette exception en rappelant qu'"Adobe Flash fait encore communément partie de l'expérience de la plupart des utilisateurs de la toile". De son côté, comme le relatent nos confrères de Génération NT, Google va prochainement, et un peu plus, prendre ses distances avec Flash concernant son navigateur Chrome.

Google Chrome : le HTML5 préféré à Flash

Concrètement, le géant de la toile va privilégier la technologie HTML5 d'ici la fin de l'année. Cette démarche ne signe toutefois pas la fin de Flash dans Chrome, même si le module voit son champ d'action réduit. Son activation ne concernera ainsi que certains sites et seulement après validation spécifique de l'utilisateur.

Les blocages par défaut concerneront notamment les jeux et vidéos utilisant Flash. Google tend par conséquent à répondre aux problématiques concernant la compatibilité discutable du module avec Chrome et les failles de sécurité rapportées à son sujet par les utilisateurs du navigateur.

Une liste blanche envisagée

Il ne s'agit d'ailleurs pas là de la première action entreprise par Google quant à une mise en retrait de Flash. En effet, lors de la diffusion de Chrome 45, Google y avait déjà désactivé les contenus Flash non indispensables à la navigation.

On apprend enfin que la firme de Moutain View entend établir une liste blanche de dix noms de domaine, lesquels seront ceux requérant le plus la technologie d'Adobe. De ce fait, les utilisateurs désirant accéder à ces pages n'auront pas à valider moult fenêtres de demandes d'activation. Et dans un souci de garantir leur sécurité sur le long terme, cette liste sera renouvelée chaque année.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus