Christine Boutin menace un site parodique qui annonce sa conversion à l’islam

Par , publié le
France Christine Boutin en 2011 dans l'émission "Bonjour Monsieur le Président"
Christine Boutin en 2011 dans l'émission "Bonjour Monsieur le Président"

Christine Boutin n’a pas apprécié la blague du site Nordpress.be qui a annoncé sa conversion à l’Islam. L’ancienne ministre menace de déposer plainte.

A-t-elle au moins compris qu’elle avait affaire à un site parodique ? Christine Boutin, qui multiplie les frasques médiatiques et les déclarations-chocs ces derniers temps, vient de porter plainte contre le site NordPress.be, le cousin belge du Gorafi.

Christine Boutin parle d’une atteinte à son honneur

Tout part de l’article parodique publié par Nordpress.be qui, de façon parodique, affirme que Christine Boutin vient de se convertir à l’Islam. « Christine Boutin s’est convertie à l’Islam à la mosquée de Conflans-Sainte-Honorine il y a quelques mois, en toute confidence [...] “Plutôt que divorcer et se remarier, elle aurait préféré se convertir et de fait pouvoir profiter de la polygamie tolérée, ‘car nous avons tous le même Dieu après tout !” voici les quelques lignes publiées par le site parodique avec en prime, un montage photo du compte Twitter de l’ancienne ministre du Logement et de la Ville qui lui fait dire Allahu Akbar.

Alertée par des Twittos, la présidente du Parti chrétien-démocrate a vivement réagi à cet article. Là encore sur Twitter. “Je n’ai bien entendu jamais tenu ces propos. Dépôt plainte. Diffamation. Atteinte à mon honneur. Demande (de) suppression (de l’article [...] Il ne s’agit pas d’humour !» s'est-elle emportée.

“La parodie ne permet pas tout”

De nombreux Twittos tentent alors de rappeler que NordPresse.be est un site parodique, ce qui n’excuse rien selon l’ancienne ministre. “La parodie ne permet pas tout. Il y a tromperie” a-t-elle justifié. Rappelons que Christine Boutin avait déjà repris un tweet du site LeGorafi il y a peu.

La liberté d’expression et de caricature si chère à nos politiques en janvier 2015 semble désormais bien éloignée. En tout cas, Nordpresse.be ne s'est pas laissé démonté et à tenu à répondre en personne à Christine Boutin sur le réseau social.

Crédits photos : © Phototélé / Jimmy / Xavier Lahache

Partager cet article

Pour en savoir plus