Christiane Taubira démissionne du gouvernement

Par , publié le | modifié le
Politique
La garde des Sceaux Christiane Taubira

François Hollande a accepté la démission de Christiane Taubira du poste de ministre de la Justice. Elle sera remplacée par Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

On la pressentait pour changer de siège dans le futur remaniement ministériel (et notamment pour passer à la Culture), finalement, Christiane Taubira semble avoir choisi une autre voie.

La ministre de la Justice a en effet présenté sa démission de son poste au chef de l’État qui l’a acceptée. Christiane Taubira sera remplacée par Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale et proche de Manuel Valls.

Christiane Taubira démissionne

À peine rentré d’un voyage en Inde, François Hollande doit donc se replonger dans les affaires courantes. Le Chef de l’État a fait publier un communiqué qui valide la démission de Christiane Taubira. On peut notamment y lire que l’Élysée et la ministre ont « convenu de la nécessité de mettre fin à ses fonctions au moment où le débat sur la révision constitutionnelle s’ouvre à l’Assemblée nationale ».

De son côté, Christiane Taubira a confirmé la nouvelle via un tweet indiquant « Parfois résister, c’est rester. Parfois, résister, c’est partir. Par fidélité à soi à nous. Pour le dernier mot à l’éthique et au droit ».

Dans le viseur de Manuel Valls depuis plusieurs semaines

La Garde des Sceaux est sur la sellette depuis qu’elle s'est positionnée contre le maintien de la déchéance de nationalité dans le projet de réforme de la Constitution qui sera présenté par Manuel Valls aujourd’hui.

Dans son communiqué, le palais de l’Élysée précise que c’est Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, qui prend la place de Christiane Taubira. « Il portera, aux côtés du Premier ministre, la révision constitutionnelle et préparera le projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé et la réforme de la procédure pénale » peut-on lire.

Crédits photos : © Thierry Sauvage pour Public Sénat/Phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus