Christiane Taubira a toute sa vie "détesté la nation" selon Henri Guaino

Par , publié le
Politique Henri Guaino
Henri Guaino

Dans "Le Supplément" de Canal+ diffusé en ce dimanche, le député Les Républicains Henri Guaino a estimé que la ministre de la Justice Christiane Taubira a passé sa vie à détester la nation française.

Si elles pouvaient précédemment apparaître relativement tendues, les relations entre Henri Guaino et Christiane Taubira viennent possiblement de se dégrader davantage. Dans l'émission Le Supplément diffusée en ce dimanche sur l'antenne de Canal+, le député Les Républicains des Yvelines a en effet tenu des propos peu flatteurs à l'égard de la ministre de la Justice.

Après que l'actuelle garde des Sceaux l'ait considéré jeudi "indigne de sa charge" émise à l'encontre des magistrats, Henri Guaino a répondu aujourd'hui que Christiane Taubira "est très mal placée pour ça [...] elle n'a aucun titre pour énoncer un tel jugement".

Guaino : Taubira n'a pas "un amour immodéré pour la France"

En ajoutant, dans des propos rapportés par nos confrères du Parisien : "Toute sa vie, elle a détesté la nation, détesté l’État, détesté l'autorité. Regardez sa vie de militante, elle ne s'en est jamais cachée. Elle a un passé, elle a une idéologie. Elle a d'ailleurs milité pour l'indépendance de la Guyane, pardonnez-moi, ce n'était pas un amour immodéré pour la France".

Certains juges "pervers" et "psychopathes" pour le député des Yvelines

Et de poursuivre : "Elle a le droit d'avoir son idéologie, mais pour venir me donner des leçons après sur les institutions de la République et sur le sens de l’État, c'est un peu fort." Mercredi à l'Assemblée nationale, après avoir été condamné en appel à une amende pour outrage envers le juge Gentil, Henri Guaino s'en était pris à certains juges qu'il considérait "pervers", "psychopathes ou aveuglés par l'idéologie" et témoignant d'un "mépris de la Constitution". La ministre de la Justice avait vivement réagi à cette sortie de l'ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy : "C'est un propos absolument indigne d'un parlementaire [...] C'est simplement scandaleux, c'est simplement honteux, lorsqu'un parlementaire n'est pas en capacité de respecter les institutions en général, et en particulier l'institution judiciaire, qui est une autorité constitutionnelle."

Crédits photos : Frédéric Legrand - COMEO / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus