Chômage des jeunes : l'OCDE épingle la France sur le décrochage scolaire

Par , publié le
Société Le logo d'une agence  Pole Emploi à Montpellier, dans le sud de la France le 27 avril 2016
Le logo d'une agence Pole Emploi à Montpellier, dans le sud de la France le 27 avril 2016

Le dernier rapport de l'OCDE s'inquiète de l'augmentation du nombre de jeunes en situation de décrochage scolaire rencontrant des difficultés à trouver un emploi en France.

Le constat est sans appel. Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) qui vient de publier son « Panorama sur la société », la situation des jeunes Français est très préoccupante, notamment chez les moins qualifiés qui peinent de plus en plus à trouver un emploi.

Le taux de jeunes sans formation ne baisse pas.

L’organisation s’est penchée tout particulièrement sur le sort des jeunes de 15 à 29 ans qui ont laissé tomber leurs études sans trouver un emploi derrière. En France, ils seraient aujourd’hui 16,6% contre 14% en 2008. Le France est le seul des 35 pays membres de l’OCDE à ne pas avoir inversé cette tendance depuis l’année 2013. À titre de comparaison, cette part de jeunes sans formation et sans emploi plafonne à 8% en Allemagne.

Cette situation se traduit directement sur la santé économique du pays puisque cette population de jeunes sans formation et sans-emploi coûterait près d’un point de PIB à la France.

L’aide sociale au secours des jeunes

Conséquence directe, 35% des jeunes sont couverts par l’aide sociale ou une allocation logement en France, soit plus du double de la moyenne de l’OCDE. Ce sont d’ailleurs ces minima sociaux qui permettent à la France de compter parmi les pays où le taux de pauvreté des jeunes est le plus faible aux alentours de 10%.

Le rapport de l’OCDE recommande donc aux autorités de renforcer la lutte contre le décrochage scolaire, en renforçant notamment les aides liées à l’apprentissage et en renforçant les échanges entre les écoles et les services sociaux. L’enjeu est de taille et permettrait de faire baisser sensiblement le taux de chômage dans l’hexagone.

Crédits photos : © AFP/Archives PASCAL GUYOT

Partager cet article

Pour en savoir plus