Chômage : les chiffres de Pôle emploi remis en cause par les sénateurs

Par , publié le
Économie
Le logo d'une agence Pole Emploi à Montpellier, dans le sud de la France le 27 avril 2016

Un rapport du Sénat estime que les chiffres mensuels publiés par Pôle Emploi ne sont pas un indicateur assez fiable.

Dans la sphère politico-médiatique, la publication des chiffres du chômage est toujours très attendue. Que ce soit par le gouvernement en place pour valider son action ou l’opposition qui y verra un moyen de remettre en cause le bilan du président de la République.

Mais selon un rapport du Sénat, les chiffres donnés par Pôle Emploi ne seraient pas assez fiables pour être pris pour argent comptant. Ce dernier demande à l’organisme de revoir ses méthodes de calculs.

Les chiffres de Pôle Emploi manquent de justesse

Si les sénateurs se gardent bien de parler de manipulation des chiffres de la part de Pôle Emploi, le rapport publié aujourd’hui fait état de plusieurs anomalies dans les inscriptions des demandeurs d’emploi.

Les demandeurs d’emploi de catégorie C, ceux ayant exercé une activité réduite englobe « un nombre important de personnes travaillant à temps plein (467 300 en juillet 2016) », voire « pour certains en CDI » a souligné le rapporteur, Philippe Dallier (Les Républicains). Par ailleurs, de nombreux jeunes de moins de 25 ans et les bénéficiaires du RSA « ne sont pas inscrits à Pôle emploi », ajoute le rapport. Les sénateurs demandent donc à Pôle Emploi de mieux communiquer sur ses chiffres mensuels et de fournir une analyse plus approfondie de la catégorie C. Pôle Emploi devrait également communiqué sur les passages d’une catégorie à une autre.

L’Insee jugé plus fiable

Pour les sénateurs, les chiffres établis par l’Insee selon les critères du Bureau international du travail (BIT) sont bien plus fiables pour déterminer le nombre réel de demandeurs d’emploi. Selon ces critères, il y a 2,8 millions de personnes au chômage en France (la catégorie A de Pôle emploi recense 3,56 millions de personnes sans aucune activité).

Pour établir un meilleur panorama du chômage en France, les sénateurs estiment que l’Insee devrait publier ses chiffres tous les mois.

Crédits photos : © AFP/Archives PASCAL GUYOT

Partager cet article

Pour en savoir plus