Un séisme de magnitude 6,4 a secoué l'ouest de la Chine et fait 3 morts

Par , publié le | modifié le
International La chaussée défoncée d'une rue de Katmandou après après le séisme qui a frappé le Népal, le 26 avril 2015
La chaussée défoncée d'une rue de Katmandou après après le séisme qui a frappé le Népal, le 26 avril 2015

Un tremblement de terre d'une magnitude de 6,4 a frappé vendredi la région du Xinjiang dans l'ouest de la Chine. Il aurait fait au moins 3 morts et 43 blessés.

La terre a tremblé dans la matinée en Chine. À 9 h 07 ce matin heure locale (1 h 07 GMT) à 164 kilomètres au Nord-Ouest de la ville de Hotan et à 131 km au sud-est de Shache dans le Nord-Ouest du pays. Le premier bilan fait état de 3 morts.

Séisme de magnitude 6,4 en Chine

Dans un premier temps, l’institut géologique américain (USGS) a évalué la secousse à 6,1 sur l’échelle de Richter avant de revoir son estimation à la hausse et déclarer un séisme de magnitude 6,4.

L’épicentre du tremblement de Terre a été détecté à 20 kilomètres de profondeur à la lisière du désert du Taklamakan, une région assez peu peuplée qui compte un total de 258 000 habitants.

Premier bilan de 3 morts

Le premier bilan des autorités chinoises, qui de leur côté évaluent la secousse à 6,5, fait état de 3 morts. Les trois victimes ont été tuées dans le district de Pishan, dans lequel se situe l’épicentre, a annoncé le Bureau des séismes du gouvernement régional. Depuis la première secousse, les autorités régionales ont par ailleurs fait état de quatre répliques d'une magnitude supérieure à 4.

La Chine doit régulièrement affronter des tremblements de terre d’amplitude très importante, à plus forte raison dans les provinces du Yunnan et du Sichuan. En août 2014 et en mai 2008, le Sichuan avait déjà rencontré deux séismes d’une magnitude respective de 6,1 et 7,9 sur l’échelle de Richter. Le premier avait fait 600 morts et dans celui survenu en 2008, plus de 80 000 personnes avaient trouvé la mort ou avaient été portées disparues.

Crédits photos : © AFP Prakash Mathema

Partager cet article

Pour en savoir plus