Chine: 21 personnes interpellées pour une gigantesque fraude à 7 milliards d'euros

Par , publié le
International
Manifestation devant Ezubao

Une société financière aurait escroqué 7 milliards d'euros auprès de 900.000 investisseurs. 21 personnes ont été interpellées.

C’est une affaire de fraude qui fait grand bruit. En Chine, 21 personnes ont été interpellées, soupçonnées d’avoir extorqué 50 milliards de yuans (7 milliards d’euros). La société financière Ezubao aurait proposé des rendements de 9 à 14,6% par an pour le financement de différents projets, très loin des produis financiers habituellement proposés sur le marché chinois.

Spécialisé dans le prêts entre particuliers (appelé aussi crédits communautaires) Ezobao inventait en fait la plupart des projets d'investissements proposés sur son site web et remboursait les dettes anciennes avec l'argent de nouveaux investisseurs, rapporte Chine nouvelle. "Ezubao constitue typiquement un système de Ponzi" déclare Zhang Min, dirigeant de la holding Yucheng Group, propriétaire du site de prêts en ligne, depuis sa cellule de prison.

900.000 investisseurs floués

Selon Chine Nouvelle, les 50 milliards de yuans auraient été extorqués à 900.000 investisseurs. Un système qui aurait permis à un dirigeant de Yucheng, d’obtenir un train de vie luxueux, s’offrant notamment une villa à 18 millions d’euros à Singapour. En décembre dernier, la police avait ouvert une enquête et gelé les avoirs de la société Ezubao. Selon le magazine Quartz, il s’agirait de la plus grosse escroquerie au monde utilisant le système de Ponzi.

"95% des projets sur le site Ezubao étaient faux"

Selon les autorités chinoises, une seule société aurait effectivement perçu des fonds, parmi les 207 sociétés auxquelles Ezubao était sensée prêter de l’argent des investisseurs. "95% des projets sur le site Ezubao étaient faux", aurait avoué Yong Lei, un contrôleur de risques d'une filiale de Yucheng, également en prison.

Crédits photos : capture d'ecran

Partager cet article

Pour en savoir plus