Des chercheurs identifient 287 groupes de gènes responsables de la calvitie

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration

En étudiant le génome humain de près, des chercheurs ont réussi à identifier près de 300 groupes de gènes liés à la calvitie.

Vous faites ce geste tous les jours et pourtant ce matin, vous remarquez que de nombreux cheveux sont restés coincés entre vos doigts après avoir passé votre main dans votre chevelure. Et là, votre sang ne fait qu’une tour, la calvitie vous guette !

Un espoir pour les nombreux hommes qui ont peur de devenir chauve est peut-être né grâce à des chercheurs de l’université d’Édimbourg qui se sont attelés à étudier de plus près le risque de calvitie pourrez déterminer les causes génétiques.

287 régions génétiques associées à la calvitie

Pour mener à bien leur recherche dont les résultats sont parus dans la revue scientifique PLOS Genetics, les chercheurs ont passé au peigne fin le patrimoine génétique de 52 000 hommes britanniques atteints ou non de calvitie.

Les scientifiques ont découvert 287 groupes de gènes liés à la perte des cheveux chez l’homme alors que jusqu’à maintenant, la science n’en avait identifié que quelques-uns.

Identifier les groupes à risque

De cette découverte, les chercheurs responsables de cette étude ont mis au point une formule qui permet d’anticiper plus finement les risques pour un homme de devenir chauve. Nous n’en sommes cependant pas encore au point de pouvoir poser un diagnostic précis au cas par cas, mais il est possible d’identifier des sous-groupes d’homme pour lequel le risque est plus élevé.

Les scientifiques précisent qu’un grand nombre de ces gènes identifiés dans le risque de calvitie proviennent du chromosome X et donc, de la mère. Cette découverte devrait permettre le développement de traitements génétiques efficaces qui permettraient de lutter contre la chute des cheveux. En attendant, attention aux remèdes miracles qui peuvent s'avérer dangereux pour votre santé.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article