Cher : blessé à 4 ans au fusil de chasse par son frère de 7 ans

Par , publié le
Faits Divers
Un véhicule de secours des pompiers. Photo d'illustration.

Vendredi après-midi dans le Cher, un petit garçon de 7 ans a blessé son frère de 4 ans avec le fusil de chasse de son père. Hospitalisé, le cadet est désormais hors de danger.

Les faits se sont produits vendredi, en fin d'après-midi, dans la commune de Lunery, dans le Cher. Un petit garçon de 7 ans a blessé son frère, quant à lui âgé de 4 ans, avec le fusil de chasse de son père. Les jours du cadet, pris en charge par les secours, ne sont actuellement plus en danger.

C'est dans l'appartement familial, visiblement situé au premier étage d'un immeuble, où l'aîné a émis le tir. Leurs parents, nous rapporte LCI, se trouvaient alors au rez-de-chaussée et effectuaient leurs achats dans une épicerie. S'il apparaît que les enfants étaient sans surveillance, on ignore cependant le temps qu'a duré l'absence de leurs parents.

Il blesse son frère au fusil de chasse : une blessure sans gravité

À un moment donné, l'aîné, qui jouait avec un fusil de chasse appartenant à son père, a tiré sur son jeune frère au niveau de la tête. L'arme, nous dit-on, était chargée de cartouches de calibre 12 avec des billes en caoutchouc. Le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours du Cher (Codis 18) a été alerté peu de temps après et la victime a pu être prise en charge par les pompiers dans les minutes qui ont suivi. Admise à l'hôpital de Tours, elle ne court plus aucun danger vital aux dernières nouvelles.

Les conséquences "auraient pu être dramatiques"

Une source proche de l'affaire a déclaré que la balle a été reçue, de manière heureuse, à un endroit non sensible du visage : "Les conséquences du tir, sur un enfant de 4 ans, auraient pu être dramatiques s’il avait atteint la tempe ou l’œil du petit".

Les premiers éléments communiqués de l'enquête des gendarmes attestent d'un fusil qui se trouvait apparemment à portée de l'enfant de 7 ans au moment des faits. Les recherches devraient notamment s'attacher à déterminer le pourquoi de cette accessibilité.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article