Chartres : découverte du squelette d'un nourrisson de 1.500 ans

Par , publié le
Culture Photo d'illustration. Le clocher d'une église.
Photo d'illustration. Le clocher d'une église.

Mardi, le squelette d'un nourrisson datant de plus d'un millénaire a été retrouvé dans un sarcophage sous une église de Chartres. Son état de conservation est décrit comme étant "exceptionnel".

Que l'on se s'y trompe pas, même si l'erreur a bien peu de chances d'être commise : c'est bien le squelette, retrouvé mardi sous l'église Saint-Martin-au-Val (Chartres), qui date de plus d'un millénaire, et non le nourrisson qu'il constituait, âgé quant à lui de 4 à 8 mois lors de son décès.

C'est à une équipe d'archéologues que l'on doit cette découverte, comme l'a annoncé la municipalité vendredi. On apprend par ailleurs que le squelette se trouvait dans un sarcophage, et que la découverte ne s'est pas uniquement arrêtée au bébé.

Squelette d'un nourrisson découvert sous une église : un état "exceptionnel"

Dans des propos repris par nos confrères du Figaro, le responsable du chantier archéologique Bruno Bazin a ainsi expliqué que le squelette découvert est apparu "en état de conservation exceptionnel. On a retrouvé sur lui des bijoux et des perles reliées avec un alliage cuivreux, laissant penser qu'il appartenait à une famille de catégorie sociale très élevée".

Quelle va être la suite ? Des scientifiques vont procéder à des analyses sur le squelette afin de pouvoir établir avec précision la date de décès du nourrisson ainsi que les causes de sa mort. Pour ce faire, ils se livreront vraisemblablement à des prélèvements au niveau de la surface des os.

Un édifice religieux en pleine restauration

Si l'accès de l'église Saint-Martin-au-Val est interdit au public depuis maintenant une trentaine d'années, l'édifice religieux connaît cependant actuellement des travaux de restauration en vue, possiblement, d'une réouverture prochaine.

L'église se situe, nous dit-on, à plusieurs centaines de mètres du sanctuaire gallo-romain de Chartres, considéré au passage comme l'un des plus grands sanctuaires de la Gaule romaine. Il y a quelques années de cela, le service d'archéologie de la Ville de Chartres a lancé des fouilles sur ce site datant du IVe siècle. Sachant que plus d'une centaine de corps y ont été enterrés entre les années 270 et 280.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus