Charlie Hebdo : nouvelle location pour les ex-locaux du magazine satirique

Par , publié le | modifié le
France Les français se rassemblent en hommage aux victimes de Charlie Hebdo
Les français se rassemblent en hommage aux victimes de Charlie Hebdo

Les locaux que Charlie Hebdo occupait jusqu'au 7 janvier 2015 ont trouvé un nouvel acquéreur : l'entreprise sociale SOS. La rédaction du magazine satirique souhaitait elle-même les voir de nouveau habités.

Après les incidents tragiques du 7 janvier 2015, les membres du magazine satirique Charlie Hebdo avaient quitté leur lieu de travail sans vraisemblablement l'intention de le réoccuper un jour prochain. En juin dernier et suite à la levée des scellés, les locaux pouvaient être de nouveau loués.

C'était en tout cas la volonté du propriétaire de l'immeuble situé rue Nicolas-Appert, dans le XIe arrondissement de Paris. En janvier dernier, Serge Contat, directeur de la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), avait déclaré qu'il désirait accorder la location de ces 280m² "de préférence [à] une association ou une entreprise du secteur créatif".

Ex-locaux de Charlie Hebdo : SOS à la rescousse

Pendant un temps, on pouvait penser que cette location allait revenir à la rédaction du site internet Les Jours, créé par d'anciens membres du journal Libération. L'offre aura cependant fini par être déclinée, alors que le bâilleur avait procédé à de multiples changements pour redonner une nouvelle vie à ces locaux situés en cœur d’îlot, sans fenêtre sur rue.

Il aura ainsi entrepris des travaux ayant entre autres conduit à l'abattement des cloisons, en plus d'avoir bouché les trous formés par les impacts de balle et repeint l'ensemble en blanc. Le loyer proposé était quant à lui de 4.500 euros. Le Parisien vient de révéler que c'est l'entreprise sociale SOS qui occupera désormais les anciens locaux de Charlie Hebdo.

"Nous avons eu une émotion en entrant dans les lieux"

Jean-Marc Borello, président de SOS, a reconnu que son équipe et lui ont "eu une émotion en entrant dans les lieux. Mais c’était l’envie de l’équipe et il faut que la vie continue". En effet, la rédaction de Charlie Hebdo a elle-même émis le souhait que son ancien lieu de travail soit de nouveau habité.

Et M. Borello d'ajouter que cette nouvelle aventure doit s'inscrire dans une victoire dessinée contre les terroristes : "Je pense qu’il ne faut pas céder à la peur, donner le sentiment que les auteurs de la tuerie ont gagné".

Crédits photos : © Capture d'écran Youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus