Charlie Hebdo : un dépôt de plainte après de nouvelles menaces

Par , publié le
France "Je suis Charlie", le slogan d'hommage et de soutien à l'attaque contre Charlie Hebdo
"Je suis Charlie", le slogan d'hommage et de soutien à l'attaque contre Charlie Hebdo

Victime de nouvelles intimidations après la publication d'un numéro montrant des Musulmans nus en couverture, le journal satyrique Charlie Hebdo a porté plainte contre X pour menaces de mort et d'attentat.

D'un côté comme de l'autre, les réactions observées étaient attendues, ou du moins assez peu surprenantes. Mercredi, le journal satyrique Charlie Hebdo a publié son dernier numéro en date, montrant en couverture le dessin d'un couple musulman nu sur la plage avec en légende-titre : "Musulmans. Dé-coin-cez-vous !"

Une une interpellante et qui n'a notamment pas manqué de faire réagir des individus pour qui la religion musulmane ne se discute pas de cette façon. Et Charlie Hebdo d'avoir décidé de porter plainte contre X jeudi après avoir reçu des menaces de mort et d'attentat suite à la parution de sa nouvelle édition. En tout et comme le relate Le Parisien, la page Facebook du journal a reçu "une soixantaine de messages glaçants, d'insultes et de propos antisémites".

Menaces de morts et d'attentat : Charlie Hebdo porte plainte contre X

Des intimidations qui se sont donc particulièrement observées sur la toile, avec un message qui laissait penser à l'organisation d'un attentat à venir. Le dépôt de plainte a donné lieu à l'ouverture d'une enquête, confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire (PJ) de Paris.

Depuis le drame du 7 janvier 2015, Charlie Hebdo a fait l'objet d'autres menaces. Au mois de juin, on apprenait ainsi que des messages "très menaçants" à l'égard de plusieurs membres de la rédaction avaient été postés sur la page Facebook du journal, jusqu'à conduire la direction de ce dernier à déposer plainte et, là aussi, à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris.

Des intimidations pendant l'Euro 2016

Charlie Hebdo a également fait l'objet de menaces pendant l'Euro 2016 de football, lesquelles ont été postées après la une du 14 juillet montrant le footballeur français Antoine Griezmann représenté sous la forme d'une vibromasseur, avec le message "Faites-nous vibrer !".

Rappelons que la rédaction de Charlie Hebdo a toujours droit à une protection policière renforcée depuis les attentats de janvier 2015.

Crédits photos : © Capture d'écran Youtube

Partager cet article

Pour en savoir plus