Charles Aznavour convaincu que François Hollande sera regretté après son départ

Par , publié le
People
Le chanteur et acteur Charles Aznavour.

Mercredi, Charles Aznavour a estimé qu'une fois que François Hollande aura quitté la présidence de la France, l'actuel exécutif sera regretté par son peuple.

Mercredi soir se tenait à Paris le dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France. Un repas auquel Charles Aznavour a participé en compagnie, notamment, du chef de l'État François Hollande, de la maire de Paris Anne Hidalgo et du vainqueur de la primaire socialiste Benoît Hamon.

Alors que le président de la République a signifié son intention d'instaurer une journée nationale de commémoration des génocides, l'interprète de La Bohême a rendu hommage à l'action de François Hollande. En marge du dîner, Charles Aznavour a appuyé, au micro de France Inter, son appréciation de l'exécutif : "On va le regretter. Je suis sûr qu'on va le regretter".

Benoît Hamon manquerait de "stature" pour Charles Aznavour

Est-ce à dire que le chanteur entrevoit une sombre future présidence française ? Interrogé au sujet du candidat de la gauche Benoît Hamon, Charles Aznavour a semblé indiquer que ne se situera pas là son choix de vote. Il estime ainsi qu'à ses yeux, l'ancien ministre de l'Éducation nationale n'a pas encore les épaules pour prétendre à diriger l'Hexagone : "Il est jeune. Je cherche la stature. Le président doit avoir une stature."

Le chanteur respectera le choix des urnes

Au final, quel que soit le résultat des urnes, Charles Aznavour respectera le vote des électeurs : "La France vote, choisit un président qui devient le président des Français. Je suis Français, il est mon président. Voilà, c'est simple".

On pourra se rappeler qu'en 2012, il avait été l'une des quelques vingt personnalités du milieu de la culture à signer une tribune appelant au soutien de Nicolas Sarkozy, qui pouvait alors espérer un second mandat. Aujourd'hui, la droite apparaît plus fragilisée que jamais, avec un candidat Fillon dont on peut se demander si la ténacité dont il fait actuellement preuve lui donnera raison ou, au contraire, le desservira le moment venu.

Crédits photos : Frederic Legrand / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus