Réchauffement climatique : urgence pour les bourdons

Par , publié le | modifié le
Nature Illustration
Illustration

Victimes du changement climatique, les bourdons sont lentement mais sûrement en train de disparaître.

Les abeilles ne sont pas les seules à être en danger. Que l’on vive en ville ou en pleine campagne, tous ou presque ont remarqué qu’il y a nettement moins de bourdons qu’il y a 10 ans. Victimes occultées du changement climatique, les bourdons ont plutôt tendance à mourir plutôt qu’à migrer.

L’étude publiée dans la revue Science tire la sonnette d’alarme, et annonce que la disparition progressive de ses insectes aurait une lourde conséquence pour l’économie ainsi que la sécurité alimentaire.

Les bourdons sont très utiles pour la qualité des aliments

"Les pollinisateurs sont essentiels à la sécurité alimentaire et à notre économie, et ces dernières seront affectées par la perte généralisée de pollinisateurs en raison des changements climatiques" explique le professeur Jeremy Kerr, du département de biologie de l'Université d'Ottawa, à la tête de l'équipe de recherche.

"Nous devons trouver la façon d'améliorer l'avenir des pollinisateurs à une échelle continentale, mais avant tout, nous devons commencer à prendre des mesures sévères pour ralentir les changements climatiques". Les bourdons ont un rôle prépondérant dans la reproduction des végétaux, et sont très souvent les garants de tomates de bonne qualité, ou encore d’autres fruits.

Les gouvernements doivent agir rapidement

A l’instar de ce que fait Barack Obama pour les abeilles, les chercheurs aimeraient que les bourdons soient également inclus dans un plan de protection et préservation. "L'ampleur et le rythme de ces pertes sont sans précédent. Nous devons établir de nouvelles stratégies pour aider ces espèces à résister aux effets de l'activité humaine sur le climat, peut-être en les aidant à passer dans des zones nordiques", a indiqué le professeur Kerr. "Nous allons passer des appels, mais c'est évident que les gouvernements doivent agir rapidement".

En Europe, 24% des espèces de bourdons sont menacées d'extinction. Pour favoriser les reproductions de bourdons, les citoyens peuvent planter des variétés de plantes et de fleurs.

Crédits photos : C.Magdelaine/notre-planete.info

Partager cet article

Pour en savoir plus