Champigny-sur-Marne : 10 ans de prison pour des membres d’une filière djihadiste

Par , publié le
France Photo d'illustration
Photo d'illustration

Le tribunal de Paris à condamné des membres d'une filière djihadiste de Champigny-sur-Marne à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison.

Le procès aura duré plus d’un mois. Le 7 mars dernier, nous vous relations l’ouverture d’un procès de 12 djihadistes à Champigny-sur-Marne. Ce mardi, la justice de Paris a condamné ces 12 membres à des peines allant jusqu’à 10 ans de prison, soit la peine maximale.

Résidants en région parisienne, ces membres s’étaient rendus en Syrie par deux vagues successives le 10 et 12 août 2013. Certains d’entre eux s’y trouvent encore, pendant que deux auraient déjà trouvé la mort. La plupart s’étaient radicalisés dans la mosquée Triton de Villiers-sur-Marne, sous l’influence de l’imam auto-proclamé Mustapha Mraoui. Ce dernier dispensait des entraînements aux sports de combats, et incitait les recrues à se couper de leur famille, tout en les menaçant de représailles si elles n’allaient pas au bout de leur projet. Le procès a ainsi pu démontrer l’emprise psychologique de Mustapha Mraoui sur les autres membres.

Une mère de famille condamnée à 5 ans de prison

Parmi les personnes condamnées, se trouvait une jeune mère de 27 ans. Elle s’était rendue avec ses trois enfants en Syrie pour rejoindre son mari, dont elle est aujourd’hui en instance de divorce. Ce mardi, le tribunal correctionnel de Paris, ayant pris en compte son « évolution positive » l’a condamnée à cinq ans de prison, dont trois avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve.

Pour son avocate, Me Daphné Pugliesi, ce jugement est « équilibré » et tient compte de ce que chacun a fait, rajoutant que cette décision « lui donne une chance » et la possibilité d’élever ses enfants.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus