Cette semaine au cinéma, on évite Sea, no Sex & Sun

Par , publié le | modifié le
Cette semaine Cette semaine au cinéma, on évite Sea, no Sex & Sun

No sea, no sex & no sun

Le nouveau film de Christophe Turpin, jusqu’alors connu pour ses activités de scénariste (L’amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder), nous embarque dans une comédie estivale comme le cinéma français en a le secret.

Pour nous donner un petit goût d’été avant l’heure, on aura donc droit d’assister pendant une heure et demie aux déboires de Parisiens à la plage (Camping) saupoudrée d’histoire de coeur et de cul.

Les personnages principaux sont composés d’hommes d’âges divers bien décidés à se lâcher en cette période estivale. Un teenage de 20 ans tente de conquérir la « fille la plus populaire », le trentenaire relou tente d’échapper à sa femme en revivant une deuxième jeunesse et le quinqua de la bande joue les Milf pathétiques à sa façon.

>> A regarder : Bande annonce Sea, No Sex and Sun

Entre faux semblant et lâcheté, nos trois héros, qui se ressemblent énormément à des âges différents, ne font pas franchement bonne presse à la gent masculine.

Malgré la plage et les cocktails, le film nous montre la phase pathétique de nos héros qui déprime plus qu’elle ne fait rire.

Sea, No Sex & Sun n’évite ni les clichés ni les situations répétitives avec en bonus une conclusion moralisatrice sur les valeurs maritales.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Cette semaine au cinéma, on évite Sea, no Sex & Sun sur 24Matins.fr