Cette semaine au cinéma, on évite À l’aveugle

Par ,
Cette semaine Cette semaine au cinéma, on évite À l’aveugle

Le film vendu dans la bande annonce ne reflète pas du tout la réalité.

Alors que la bande-annonce nous vend un thriller aussi noir que musclé, la réalité s’approche davantage d’un épisode de Julie Lescaut.

Le réalisateur, Xavier Palud, nous a habitué au pire avec son remake totalement loupé de The Eye et il continue sur sa lancée. Une photographie sombre et grisâtre pour matérialiser une atmosphère angoissante ne rattrape pas une réalisation grotesque et un scénario manquant totalement d’enjeux dramatiques.

Des situations surréalistes effarantes se succèdent enchainées par des scènes sans la moindre tension. Le spectateur n’a a aucun moment besoin de réfléchir tant l’intrigue est servie sur un plateau. Le tueur  » mystère  » est accompagné de la traditionnelle musique du méchant, ce qui rend chacune de ses entrées totalement grotesques.

Lambert Wilson est trop dans la caricature du méchant, à croire que c’est son premier rôle de mauvais garçon. On s’attend à ce qu’il lâche un rire démoniaque à tout moment…

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Cette semaine au cinéma, on évite À l’aveugle sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus