"Central Park" du Grand Paris : le projet contesté

Par , publié le
Société Parc Georges-Valbon
Parc Georges-Valbon

Un projet prévoit de construire un "Central Park" du Grand Paris au sein du parc de La Courneuve. Mais les défenseurs de ce dernier ne l'entendent pas de cette oreille.

Mercredi, Étienne Penissat, porte-parole du Collectif pour la défense et l’extension du parc de La Courneuve (Georges-Valbon), parlait d'un "véritable désastre écologique" en devenir. L'homme est ainsi opposé au projet de construction d'un "Central Park" du Grand Paris au sein du parc Georges-Valbon, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis)

Car si ce projet, né de l'imagination de l'architecte Roland Castro, venait à se matérialiser, il rendrait le parc de La Courneuve un peu plus gris et surtout bien moins vert. Comme nous le rapporte Le Monde avec AFP, ce projet implique en effet la construction de 24 000 habitations et la suppression de 20% de la surface du parc.

Un "Central Park" à La Courneuve : la mobilisation en marche

Après avoir lancé une pétition demandant l'abandon du projet, M. Penissat en appelle désormais au Premier ministre pour préserver le "poumon vert" de La Courneuve : "Il faut que le premier ministre, Manuel Valls, revienne sur sa déclaration du 14 avril dernier. Il n’est pas question d’une OIN [opération d’intérêt national] sur le parc."

Un projet pas abandonné mais remodelé ?

Et d'après une source proche du dossier, suite à une réception à Matignon du premier adjoint de Stains, des maires de La Courneuve et de Saint-Denis et du président de la communauté d’agglomération Plaine Commune, de sensibles réajustements devraient être opérés afin de mieux faire accepter le projet : "Le projet Castro, ils n’en parlent plus, et il est clair qu’ils ne l’imposeront pas sous cette forme. Pour autant, l’idée d’urbaniser les franges du parc n’est pas abandonnée, et c’est là-dessus que la bataille va s’engager." Le parc de La Courneuve (ou parc Georges-Valbon) se trouve être le troisième plus grand espace vert de la région parisienne. Sa superficie de 410 hectares le place ainsi derrière le bois de Boulogne (846 hectares) et celui de Vincennes (995 hectares).

Crédits photos : Akiry / Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus