Carburants : les prix à la pompe en forte hausse

Par , publié le
Économie
Une pompe à essence

La récente remontée des cours du pétrole brut impactent logiquement le prix des carburants à la pompe pour les automobilistes.

En moyenne, les prix à la pompe des différents carburants ont augmenté de 2 centimes par litre. Cette hausse fait suite à celle des cours du pétrole enregistrée sur les marchés mondiaux depuis la fin du mois de septembre.

Prix à la pompe : le détail

C'est le ministère de l'Environnement et de l'Energie, dans son relevé hebdomadaire, qui relève ces augmentations. Ainsi, le gazole prend 2,59 centimes sur la dernière semaine pour un coût par litre établi à 1,14 euro.

Le litre d'essence sans plomb 95 a quant à lui gagné 2,12 centimes à 1,32 euro, quand celui de SP95 contenant 10% d'éthanol (SP95-E10) a augmenté de 2,01 centimes à 1,29 euro.

La réduction de la production des pays de l'Opep

Le 28 septembre dernier, les pays membres de l'Opep annonçaient un accord finalisant une réduction de leur production de pétrole. En conséquence, le prix du baril de pétrole brut a en l'espace de deux semaines augmenté de 10% pour dépasser le seuil symbolique des 50 dollars. Une tendance haussière qui a pris un tournant encore plus fort lundi depuis que la Russie, qui n'est pas membre de l'Opep, a annoncé qu'elle était "prête à se joindre aux mesures pour limiter la production". Ceci afin de rééquilibrer le marché.

Et le ministre saoudien de l'Energie a jugé qu'un baril de brut à 60 dollars était envisageable d'ici la fin de cette année. Il faut désormais attendre le 30 novembre. A cette date, à Vienne, la prochaine réunion de l'Opep déterminera la contribution de chaque pays membre. En sachant que la Libye, le Nigeria et l'Iran devraient se voir autorisés à continuer à produire leur volume maximal.

Crédits photos : Alexandru Nika/Shutterstock

Partager cet article