Cannes 2016 : "plus que jamais" le plus grand festival de cinéma pour Frémaux

Par , publié le
Culture Thierry Frémaux
Thierry Frémaux

À l'occasion de l'ouverture imminente de sa 69e édition, le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux semble considérer que l'évènement n'a pas perdu de son prestige au fil des ans.

Le Festival de Cannes 2016 s'apprête à souffler sa 69e bougie, possible signe d'une retraite à envisager, ou alors d'une année à savourer sous un angle sulfureux. Pour Thierry Frémaux, délégué général de l'évènement, ce dernier est "plus que jamais" le plus grand festival de cinéma au monde.

Et quand Le Figaro lui demande le pourquoi supposé de cette domination, M. Frémaux ne semble pas tellement connaître la réponse : "Venise et Berlin jouent très bien leur rôle, mais Cannes est au-delà de tout. Et son hégémonie, un secret de fabrique. Tellement secret que je ne saurais le décrire !" Et d'ajouter que "Tout le monde veut être à Cannes !"

Thierry Frémaux : "Tout le monde veut être à Cannes !"

Pour le délégué général du Festival de Cannes, l'édition 2016 sera "une année à stars". Suspecté de mettre principalement en avant ces dernières au détriment d'acteurs de la profession possiblement aussi méritants mais moins connus, Thierry Frémaux a maintenu ses propos tout en indiquant qu'il ne s'agit que d'un constat parmi d'autres :

"Quand il y a des stars, tout le monde s'en félicite mais vous, vous dites que la presse 'suspecte'! Un Cannes réussi exige de nombreux ingrédients. J'ai parlé d'une année à stars, parce que c'est le cas, mais il faut ajouter une année à auteurs, une année à jeunes cinéastes, une année à femmes réalisatrices, une année à pays lointains."

"Nocturama" : "On en parlera quand il sortira"

S'il a déclaré n'avoir pas vu Nocturama, film de Bertrand Bonello sur des jeunes commettant des attentats à Paris, le délégué général explique avoir "dit cela pour protéger le film car un refus cannois peut affecter une réputation".

Le réalisateur a pourtant affirmé que Thierry Frémaux avait bien vu son œuvre : "Bertrand Bonello a préféré dire le contraire, donc oui, en effet, son film n'a pas été retenu. On en parlera quand il sortira. La tradition de Cannes est de n'évoquer que les films figurant en sélection." Le 69e Festival de Cannes ouvre ses portes en ce mercredi 11 mai et se clôturera le 22.

Crédits photos : Joe Seer / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus