Cancer du sein : une majorité de Françaises confiantes

Par , publié le
Santé sein (photo d'illustration)
sein (photo d'illustration)

Une récente étude de l'Institut Curie révèle que pour 84% des Françaises, le cancer du sein se guérit de mieux en mieux. 64% des sondées estiment même que la maladie se vit de meilleure manière que par le passé.

Se savoir atteinte par un cancer de sein peut conduire quasi-systématiquement à une profonde anxiété chez la patiente, l'idée de cancer renvoyant ainsi à un quotidien bouleversé et à une fin de vie apparaissant plus concrète. Malgré tout, les Françaises apparaissent dans leur majorité confiante en les moyens mis en œuvre pour traiter efficacement la maladie.

Chaque année depuis 2013, l'Institut Viavoice part à la rencontre des Françaises afin de récolter leur sentiment sur le cancer. En 2016, cette étude a porté sur le cancer du sein, et l’Institut Curie de communiquer en ce jour les résultats de son Observatoire Cancer Institut Curie – Viavoice.

84% des Françaises pensent que le cancer du sein se guérit mieux

84% des personnes interrogées ont déclaré estimer qu'à leurs yeux, le cancer du sein se guérit de mieux en mieux, et 64% des sondées de considérer que cette maladie se vit de meilleure manière que par le passé. Les Françaises apparaissent donc une majorité à considérer positivement les avancées réalisées dans la lutte contre ce genre de cancer.

La maladie vaincue, il n'est pas évident de retrouver une vie plus ou moins normale de par le fait justement d'avoir été cancéreuse. 84% des Françaises interrogées pensent à ce sujet que le droit à l'oubli contribue largement à un accès facilité à un meilleur quotidien pour les ex-patientes. Une mesure au passage connue par plus de 40% des sondées.

Le droit à l'oubli plébiscité par les sondées

Les malades sollicités par l'institut ne sont cependant que 37% à considérer qu'une non stigmatisation aide sensiblement à retrouver une vie normale. 24% de cette proportion estime d'ailleurs les conditions permettant un retour à la vie professionnelle telles un facteur majeur.

En 2015, ce sont 25.000 cas de cancer du sein qui ont été enregistrés. De manière générale, 86% des patientes sont en vie cinq ans après le diagnostic, et 76% le demeurent encore cinq ans après.

Crédits photos : Piotr Marcinski/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus