Cancer du sein : 93 mutations génétiques identifiées pour des traitements plus efficaces

Par , publié le
Santé Un meilleur ciblage du cancer du sein ?
Un meilleur ciblage du cancer du sein ?

Le séquençage du génome de plus de 500 tumeurs du sein a permis d'identifier la quasi-totalité des altérations génétiques à l'origine d'un cancer du sein. Une découverte qui ouvre la voie à de nouvelles thérapies.

C’est une avancée médicale spectaculaire qui vient d’être faite en faveur de la recherche sur le cancer du sein. Un consortium international de spécialistes du concert a réussi à identifier la quasi-totalité des mutations génétiques impliquées dans les cancers du sein. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Nature.

93 mutations génétiques impliquées dans les cancers du sein

Pour parvenir à de tels résultats, les chercheurs du consortium international de génomique du cancer (ICGC) qui œuvre depuis 2008, ont effectué un travail de séquençage du génome de 560 tumeurs du sein.

De quoi dresser le catalogue de plus de 1600 altérations génétiques favorisant le développement des tumeurs qui impliquent 93 gènes au total (dont 5 inconnus jusqu’alors). Ce sont 95 % des cancers du sein qui se développent alors que la femme malade porte l’une de ces altérations de ces gènes.

De nouvelles thérapies à venir ?

Christine Chomienne, directrice de recherche à l’Institut national du cancer (InCA) qui a codirigé l’étude, « C’est une avancée majeure dans la compréhension des mécanismes dans nos cellules qui, lorsqu’ils sont altérés, aboutissent à des cancers du sein ». Ce travail de fourmis de l’ICGC a permis de constituer un catalogue « quasi exhaustif » des anomalies qui interviennent dans le développement des cancers du sein.

La prochaine étape pour les scientifiques est de comprendre les causes précises de ces mutations génétiques et ainsi, développer de nouvelles thérapies qui permettraient d’anticiper l’apparition des cancers du sein, mais également de le guérir plus efficacement. La totalité des données de ce projet de recherche a été mise à disposition de la communauté scientifique sur le portail ICGC. En France, 54 000 nouveaux cas de cancer du sein sont déclarés tous les ans.

Crédits photos : Piotr Marcinski

Partager cet article

Pour en savoir plus