Cancer : l'efficacité de l'aspirine testée dans un vaste essai clinique

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Des cachets d'aspirine.

Un vaste essai clinique lancé jeudi en Royaume-Uni a pour objectif de tester l'efficacité de l'aspirine dans la lutte contre le cancer.

La démarche peut faire sourire, mais elle est tout ce qu'il y a de plus sérieux. Depuis jeudi, un vaste essai clinique, que l'on nous présente comme le plus important jamais réalisé, a ainsi cours au Royaume-Uni afin de mesure l'efficacité de l'aspirine dans la lutte contre le cancer.

Les résultats de ce test ne seront toutefois pas connus avant au moins une décennie, l'essai étant en effet prévu pour durer douze ans. Nos confrères de L'avenir ajoutent qu'il devrait mobiliser 11.000 personnes atteintes ou ayant souffert d'un cancer du sein, de l’œsophage, de l’intestin, de la prostate ou de l’estomac, et ayant chacune reçu un traitement adapté.

"Add-Aspirin phase III" : un vaste essai clinique pour mesurer l'efficacité de l'aspirine contre le cancer

Dans son communiqué, l’Institut britannique de recherche sur le cancer précise que le recrutement des patients s'établira au Royaume-Uni pour environ 9.000 d'entre eux et en Inde pour les quelque 2.000 volontaires restants. Dans le cadre de cet essai, intitulé "Add-Aspirin phase III", les sujets seront amenés à être divisés en trois groupes : les participants du premier recevront quotidiennement 300 milligrammes d'aspirine durant cinq ans, ceux du second 100 milligrammes quand les éléments du troisième groupe se verront quant à eux remettre un placebo ou équivalent sur la même durée.

Un possible "moyen simple et peu coûteux" de combattre la maladie

Des études passées ont montré que l'aspirine pouvait revêtir des effets positifs lorsque utilisée dans la lutte contre certains cancers. On sait en outre que ce médicament est capable de prévenir des accidents cardio-vasculaires. Pour le professeur Ruth Langley, responsable d’une unité de recherche de l’University College de Londres (UCL), "cet essai vise à apporter une réponse une fois pour toutes. Si nous découvrons que l’aspirine peut empêcher ces cancers de récidiver, cela pourrait changer les traitements futurs et fournir un moyen simple et peu coûteux" de combattre la maladie.

Crédits photos : Shutterstock.Com

Partager cet article

Pour en savoir plus