Le dépistage du cancer possible via un test pour la trisomie 21 ?

Par , publié le | modifié le
Santé Une femme enceinte (photo d'illustration)
Une femme enceinte (photo d'illustration)

D'après une étude parue en début de mois, le test de dépistage sanguin de la trisomie 21 pourrait permettre de détecter des cancers précoces chez la femme enceinte. 3 types de tumeurs différentes pourraient ainsi être détectées.

Sans vraiment le vouloir à la base, des chercheurs belges sont parvenus à mettre en évidence une supposée nouvelle caractéristique du test de dépistage sanguin de la trisomie 21. Ce dernier serait ainsi capable de détecter précocement des tumeurs ou cancers chez la femme enceinte. C'est ce qu'avance une étude parue en début de mois dans la revue JAMA Oncology.

Comme nous le rapportent nos confrères de Pourquoi Docteur ?, ces scientifiques avaient originellement dirigé leur étude dans l'amélioration de la détection d’anomalies chromosomiques fœtales. Et pour ce faire, ils avaient procédé à la collecte et à l'analyse d'ADN de futures mères et de leurs fœtus via des techniques affinées.

Test de la trisomie 21 : pour repérer un cancer chez la femme enceinte ?

Et au terme de l'étude de plus de 4 000 échantillons sanguins, la découverte mentionnée plus haut s'est révélée. Ajoutons que les scientifiques ont également détecté trois anomalies différentes n'étant pas liées à des trisomies (qu'il s'agisse du syndrome de Down, d’Edward ou de Patau). Nathalie Brison, chercheuse au Centre de génétique humaine de l’université de Louvain, décrit l'observation surprise : "Nous avons réalisé que ces modifications génétiques ressemblaient à celles retrouvées dans le cancer et nous avons transféré ces femmes vers le service de cancérologie."

Trois tumeurs différentes détectées dans l'étude

Après des examens complémentaires tels des analyses génétiques approfondies et un scanner par IRM, les trois femmes concernées ont appris qu'elles étaient toutes atteintes d'un cancer à un stade avancé : "un carcinome ovarien, un lymphome folliculaire et un lymphome Hodgikinien". Deux de ces femmes se sont d'ailleurs vu proposer une chimiothérapie. Forts des résultats obtenus, les responsables de cette étude considèrent donc que le test de la trisomie 21 pourrait détecter les cancers avant que n'apparaissent les premiers symptômes.

Crédits photos : Phaendin/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus