Cancer : 3 malades sur 4 se livrent à de l'activité physique régulière

Par , publié le
Santé Une femme faisant un footing
Une femme faisant un footing

Une enquête révèle que 75% des malades du cancer s'adonnent à une activité physique régulière, estimant ainsi notamment que cette pratique contribuera à leur guérison.

Si l'activité physique est on ne peut plus recommandée, et ce à des degrés divers, pour tout un chacun, l'exercice sportif n'apparaît toutefois pas forcément une évidence pour les personnes atteintes d'un cancer. En effet, au-delà d'une nécessité de se changer les idées en raison du poids représenté par la tumeur, les malades sont parfois, voire souvent, trop affaiblis pour consentir à ces efforts.

Pourtant, comme rapporté par nos confrères de Pourquoi Docteur ?, ils sont 75% à s'adonner à une activité sportive de manière régulière selon une enquête PODIUM conduite par l’association Cami Sport et Cancer. Pour obtenir cette conclusion, les auteurs de l'étude ont sollicité 1.544 personnes atteintes d'un cancer ainsi que 894 professionnels de santé.

Activité physique avec un cancer : des praticiens peu informés

Il s'est entre autres avéré que 45% des malades interrogés ignoraient l'existence d'activités physiques adaptées à leur état. Une proportion légèrement supérieure a été observée du côté des praticiens, expliquant ainsi pourquoi ces derniers n'incitent pas automatiquement leurs patients cancéreux à faire de l'exercice.

"Dans l’immense majorité des cas", soient 79% des malades sondés, ce sont donc ces derniers qui initient une pratique sportive. Quant aux patients ayant décidé de l'arrêter, ils sont plus d'un sur deux (51%) à l'avoir fait en raison de la fatigue, 41% pour un défaut de motivation et de courage et 33% pour des efforts trop lourds à supporter.

17% des malades ont repris le sport

Conséquemment à l'annonce de leur maladie, ils sont 17% à avoir décidé de reprendre une activité physique. Et trois patients sur quatre d'affirmer la pratiquer régulièrement, convaincus que leur qualité de vie en bénéficiera et que leurs chances de guérison s'en trouveront augmentées. Des personnes estimant de même que bouger leur permettra de conserver leur statut social.

Un choix de vie apparaissant en parfait conformité avec celui de la comédienne américaine Shannen Doherty, laquelle a en effet fait savoir sur les réseaux sociaux que l'exercice lui profite en dépit de la fatigue liée à son traitement.

Crédits photos : lzf/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus