Canada : quand une salade McDonald's est plus calorique que le burger

Par , publié le | modifié le
Santé
Photo d'illustration. Un hamburger

Quand le géant du fast-food propose une salade qui se révèle plus calorique qu'un burger, c'est le rendez-vous manqué de McDo avec l'image qu'il essaie de donner.

Outre-Atlantique, les clients de McDonald's pensent sans doute se donner bonne conscience en commandant une salade. Le plat en question est composé de chou kale, une variété de chou frisé très prisée des stars. Seulement voilà, selon des diététiciens canadiens, la salade qui l'intègre se révèle plus calorique qu'un double Big Mac, lequel n'a pourtant pas bonne presse, loin s'en faut.

Le chou kale, l'arbre sain qui cache la forêt calorique

Bien sûr, le chou n'est pas en cause, lui qui est bourré de vitamine C et de calcium. Mais c'est plutôt ce qui l'accompagne qui pose problème, jugez plutôt : les diététiciens ont calculé qu'une salade Caesar (pour rappel, à base de poulet grillé), affiche fièrement 730 calories. Car elle ne comporte que du poulet et notre fameux chou frisé, puisqu'elle propose aussi fromage fondu, bacon, et une sauce pour faire descendre le tout.

Passons désormais à son concurrent dans cette comparaison, le double Big Mac : le nom suffit à vous donner des sueurs grasses à défaut de froides ? Pas tant, car il arrive second en nombre de calories avec 680, soit 50 de moins que la salade. Et si le Big Mac dans sa version double contient 38 grammes de gras, la salade est première haut la main avec 53 grammes.

Le sel, l'autre point noir

Et ce n'est pas fini : la salade au chou kale peut fièrement vous jeter dans le corps son gramme et demi de sodium, soit 0,1 gramme de plus que ce suggèrent les autorités de santé canadiennes comme dose journalière. Shauna Lindzon, diététicienne à Toronto, ne dit pas autre chose : "En mangeant cette salade, vous avez votre dose de sodium pour la journée".

De là à penser que la chaîne mastodonte de la restauration rapide essaie de faire passer des vessies pour des lanternes, il n'y a qu'un pas que Yoni Freedhof, expert en diététique canadien, n'hésite pas à franchir. Selon lui, McDo fait penser aux consommateurs "qu'ils ne font pas des choix épouvantables" en matière d'alimentation.

Crédits photos : Joshua Resnick/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus