Campagne présidentielle : Le CSA va décompter le temps de parole de Macron à part

Par , publié le

L'ex-ministre de François Hollande qui se retrouve aujourd'hui face à Manuel Valls dans le cadre de la prochaine campagne présidentielle verra son temps de parole décompté à part comme vient de l'indiquer le CSA (conseil supérieur de l'audiovisuel).

L'ancien ministre de l'Économie Emmanuel Macron qui fait actuellement campagne pour la présidentielle de 2017avec son mouvement "En Marche !" verra son temps de parole décompté à part par le CSA tout comme le membre du "Parti de Gauche" (PG) Jean-Luc Mélenchon.

Emmanuel Macron sera classé dans les partis "non représentés" au Parlement

Afin de bien prendre en compte le "temps de parole ou temps d’antenne" dans les médias audiovisuels (télévision et radio) et de garantir l’équilibre entre les candidats, Emmanuel Macron sera classé dans les partis "non représentés" au Parlement.
Du coup, l'ancien ministre ne sera donc pas décompté dans le temps de parole de la majorité entre le 1er février et le 19 avril 2017, tout comme les membres de son mouvement "En Marche !". Pour justifier sa décision, le CSA rappelle qu’Emmanuel Macron ne se présente pas à la primaire de la gauche, et dispose de soutiens à droite, comme à gauche.

Pour établir ces temps de parole, le conseil supérieur de l'audiovisuel prend en compte "l'ensemble des facteurs de visibilité" de chaque formation politique comme les sondages, les résultats aux précédentes élections Etc.
Après le 9 avril et jusqu'au 5 mai, les médias devront offrir un temps de parole strictement égal à chaque candidat.

Notez qu'à ce jour Emmanuel Macron n'a pas encore rassemblé les 500  parrainages nécessaires afin de se présenter à l'élection présidentielle. Selon le secrétaire général du mouvement "En Marche" Richard Ferrand, l'ancien ministre a recueilli 400 parrainages.

Découvrez les temps d'intervention sur l'année 2016 des personnalités politiques.

Partager cet article

Pour en savoir plus