La campagne d'hiver des Restos du cœur débute demain

Par , publié le
Société Campagne hiver 2016 des Resto du coeur
Campagne hiver 2016 des Resto du coeur

La nouvelle campagne d'hiver des Restos du cœur va débuter demain mardi 22 novembre et venir en aide aux personnes sans ressources.

Ce sera la 32e campagne d'hiver des Restos du cœur (créés par Coluche en 1985). Une de plus, une de trop pourrait-on parfois dire tant cette institution est devenue (malheureusement) vitale pour des centaines de milliers de personnes.
Dès à présent, les nombreux bénévoles des Restos du coeur sont prêts pour le lancement de distribution de nourriture.

A ce jour, plus de deux milliards de repas ont été servis

En 31 ans, ce sont plus de deux milliards de repas qui ont été servis et ce nombre ne faiblit pas comme l'explique Patrice Blanc le président de l'association "En ce moment, on a beaucoup d'inscriptions. Nous allons sûrement atteindre les mêmes niveaux que l'an dernier avec près de 930.000 personnes accueillies en hiver. Nous ne portons aucun jugement sur les personnes qui frappent à notre porte. On les accueille comme elles sont et on ne leur demande pas de payer quoi que ce soit".

L'association voit arriver de plus en plus de familles monoparentales, des étudiants, des retraités mais aussi des travailleurs pauvres.

En février prochain, une loi contre le gaspillage alimentaire devrait aider Les Restos (la loi Garot). Cette dernière rend obligatoire la mise en place de conventions de don entre les grandes surfaces de plus de 400 m2 et les associations d'aide alimentaire habilitées.
Votée et adoptée à l’unanimité par le Sénat en février 2016 la loi Garot a pour objectif  d'empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation.
En 2015, les Restaurants du Coeur ont frôlé le nombre symbolique d'1 million de personnes accueillies dans leur centre. Plus de 132 millions de repas ont également été distribués.

Crédits photos : capture écran compte Twitter du 17/11 @restosducoeur

Partager cet article

Pour en savoir plus