Cameroun : au moins 3 morts dans un double attentat à Mora

Par , publié le
International Des forces de sécurité  évacuent un corps après un attentat-suicide à Maroua, la capitale de l'Extrême-nord du Cameroun, le 22 juillet 2015
Des forces de sécurité évacuent un corps après un attentat-suicide à Maroua, la capitale de l'Extrême-nord du Cameroun, le 22 juillet 2015

Dimanche, la ville de Mora, située dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, a été le théâtre d'un double attentat ayant fait au moins trois morts.

Il s'agit là du troisième double attentat suicide en un mois que connaît la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, après ceux commis les 3 et 13 septembre 2015. Une source sécuritaire locale ayant désiré conserver l'anonymat a rapporté à l'AFP que dimanche,"autour de 6h30, il y a eu une double explosion à Mora."

En ajoutant que "le bilan est de 5 morts, dont deux civils, un inspecteur de police et les deux kamikazes". La source sécuritaire a précisé que ce double attentat a également fait un "blessé grave". Selon elle, les faits se sont déroulés comme suit  : "Le policier avait terminé son service. Il était allé acheter du foin pour son bétail lorsqu'il a aperçu cinq suspects."

Double attentat suicide au Cameroun : le troisième en un mois

C'est alors que le policier a interpellé les suspects, suite à quoi "le premier kamikaze s'est fait exploser". Quant au second, il a fait de même "à moins de 500 mètres" du lieu de la première explosion, pendant que les trois autres suspects prenaient la fuite. D'après la source sécuritaire, les kamikazes envisageaient de se faire exploser au marché de Mora : "S'ils avaient réussi leur coup, le bilan aurait été terrible."

Des "opérations de bouclage" pour retrouver les trois autres kamikazes

On apprend d'ailleurs que les forces de sécurité sont actuellement à l'œuvre dans le cadre d'"opérations de bouclage" afin de retrouver les trois suspects en fuite. Le 3 septembre dernier, la ville de Kolofata (basée près de Kerawa) était frappée par un attentat suicide ayant coûté la vie de 20 à 40 personnes. Le 13 septembre, la même commune sera touchée par une semblable attaque ayant quant à elle occasionné au moins sept décès. En remontant à juillet, on compte pas moins de onze attentats suicide survenus depuis dans l'Extrême-Nord du Cameroun, pour un bilan de victimes excédant la centaine.

Crédits photos : © AFP/Archives

Partager cet article

Pour en savoir plus