Une actrice cambodgienne agressée par un magnat de l'immobilier

Par , publié le | modifié le
International
Ek "SaSa" Socheata, actrice cambodgienne accusant le magnat de l'immobilier Sok Bun et son garde du corps de l'avoir agressée

L'actrice cambodgienne Ek Socheata accuse le magnat de l'immobilier Sok Bun et son garde du corps de l'avoir violemment agressée dans un restaurant. Ils l'auraient frappée et piétinée.

Les faits remontent au 2 juillet dernier et ont été enregistrés via un système de vidéosurveillance. Dans un établissement de nuit basé à Phnom Penh (Cambodge) Sok Bun, un magnat de l'immobilier en apparent état d'ébriété, tente de séduire une amie japonaise de l'actrice cambodgienne Ek Socheata, surnommée "SaSa".

Selon les dires de cette dernière, Sok Bun s'en serait ensuite pris à elle accompagné de son garde du corps, en la frappant et en la piétinant. À l'AFP, elle déclarera avoir davantage ressenti une intention de meurtre qu'une tentative d'intimidation : "J'ai conscience de la violence domestique [au Cambodge]... mais sa façon de me taper n'était pas destinée à me faire peur mais à me tuer."

Scandale au Cambodge après l'agression présumée de l'actrice SaSa

L'actrice a depuis posté des photos de ses hématomes sur les réseaux sociaux, ces derniers ayant également réceptionné les images de vidéosurveillance dont le visionnage, pour le moins difficile, a provoqué l'indignation des internautes, notamment cambodgiens. Le visage blessé de SaSa s'est également découvert, certes de manière moins prononcée, durant une interview accordée à la télévision nationale.

Le Premier ministre demande la reddition de l'agresseur

Ce jeudi matin, à l'occasion d'une cérémonie de remise de diplômes universitaires à Phnom Penh, le Premier ministre cambodgien Hun Sen a appelé l'agresseur présumé de l'actrice à se présenter sans délai aux autorités :  "J'ai demandé à Sok Bun de se rendre à la justice très vite." Le Sok Bun en question s'est semble-t-il volatilisé après les faits nocturnes du 2 juillet.

Crédits photos : Page Facebook d'Ek Socheata

Partager cet article

Pour en savoir plus