Calais : mort d'un migrant pakistanais, percuté par une voiture

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

Dans la nuit de dimanche à lundi, à Calais, un migrant pakistanais a été mortellement percuté par une voiture, laquelle aurait ensuite pris la fuite.

Le drame est survenu dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 avril à Calais, alors que la rocade portuaire était le théâtre de vives tensions. Un migrant pakistanais a ainsi été percuté par un véhicule sur l'autoroute A16, au niveau de l'embranchement menant vers le port.

Citée par nos confrères de La Voix du Nord, la préfecture du Pas-de-Calais a indiqué que "ce sont des migrants eux-mêmes qui ont signalé aux policiers en patrouille sur la rocade portuaire la présence d’un corps inanimé d’un migrant et l’ont déplacé d’un talus à proximité des voies de circulation vers la bande d’arrêt d'urgence où se trouvaient les policiers".

Mort d'un migrant pakistanais à Calais : une enquête en cours

Et d'ajouter que "malgré l’intervention immédiate des services de secours pompiers et SAMU et les massages cardiaques réalisés, le migrant est décédé peu après. Une enquête est en cours pour essayer de déterminer les causes exactes de ce décès".

Les témoins de la scène rapportent avoir vu une voiture légère de couleur bleue percuter le jeune migrant. Le véhicule, immatriculé en Grande-Bretagne, aurait ensuite pris la fuite. Comme évoqué plus haut, la situation était particulièrement délicate sur la rocade portuaire, où des migrants ont ainsi bloqué la circulation à plusieurs reprises.

Migrants : quatrième décès à Calais depuis le début de l'année

La préfecture raconte que "vers 1h00, vers 2h30 puis vers 5h00, des migrants ont placé des morceaux de bois et des branchages sur la chaussée à hauteur de l’échangeur 47 dans le sens Dunkerque vers le port. À chaque reprise, les services de police et de la DIR Nord sont immédiatement intervenus pour évincer les migrants et retirer les objets des voies de circulation."

Il s'agit là du quatrième décès de migrant observé à Calais depuis le début de l'année. Le premier remonte au 10 février dernier avec la noyade d'un Afghan de 36 ans, le second au 2 mars avec un Soudanais de 54 ans ayant succombé à un malaise cardiaque, quand le troisième perdait la vie le 31 mars après avoir été percuté par un poids lourd.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus