Caisse d'allocations familiales : les fraudes ont augmenté de 21% en 2015

Par , publié le
Économie Une femme entre dans les locaux de la Caisse d'Allocations Familiales, le 15 avril 2015 à Calais
Une femme entre dans les locaux de la Caisse d'Allocations Familiales, le 15 avril 2015 à Calais

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) a détecté en 2015 près de 40.000 fraudes pour un montant de 247,8 millions d'euros.

Plus qu’une augmentation, c’est une explosion des cas de fraudes à laquelle ont dû faire faire les Caisses d’Allocations Familiales (CAF). Le montant total des fraudes détectées par l’organisme a en effet bondi de 21,6 % par rapport à l’exercice précédent.

40 000 fraudes enregistrées en 2015

Selon les chiffres dévoilés par la branche « famille » de la Sécurité sociale, les organismes de contrôles ont détecté un total de 39 934 fraudes sur l’exercice 2015 pour un montant total qui s’élève à 247,8 millions d’euros. Une somme qui est 18,2 % supérieure par rapport à l’année 2014.

S’il est difficile de dire si cette augmentation est le fait d’une hausse du nombre de fraudeurs, elle résulte en tout cas d’une politique de contrôle devenue plus efficace de la part de la Cnaf.

166 000 contrôles sur l’année

L’organisme a en effet renforcé sa politique de contrôle grâce à des échanges devenus réguliers avec Pôle emploi ou la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Les contrôles à domicile ont également augmenté. Au total, 32,8 millions de données d’allocataires qui ont été vérifiées l’an dernier.

Ce sont les contrôles à domicile qui restent les plus efficaces selon la CAF. En tout, 640 agents ont réalisé plus de 166 000 contrôles sur le terrain pour détecter soit les trop-perçus, soit les droits complémentaires ou supplémentaires non réclamés par les allocataires. Ils ont permis de détecter 72 178 indus pour un montant de 225 millions d’euros et 49 013 rappels de droits (pour 58,8 millions d’euros). 42 nouveaux contrôleurs ont été embauchés l’an dernier. En 2015, la CAF a versé près de 70 milliards d’euros de prestations (RSA, allocations familiales, Aide au logement, Allocation aux adultes handicapés, prime d’activité...) à 11,8 millions d’allocataires.

Crédits photos : © AFP/Archives Philippe Huguen

Partager cet article