Burger King chambre la ville d’Arras qui lui répond avec humour sur Twitter

Par , publié le
Insolite
Photo d'illustration. La devanture d'un restaurant Burger King.

Burger King s’est fait prendre à son propre jeu après avoir gentiment chambré les habitants de la ville d’Arras dans une campagne de pub.

La chaîne de fast-food Burger King est réputée pour ses hamburgers, mais également pour sa communication souvent très décalée sur les réseaux sociaux.

Alors que le géant américain s’apprête à ouvrir un nouveau restaurant en France dans la ville d’Arras le 17 mars prochain, elle est cette fois peut-être allée un peu loin dans la boutade.

« Votre dépression touche à sa fin »

Depuis quelques jours, les 41.200 habitants d’Arras voient fleurir d’immenses panneaux de publicité sur lesquels Burger King déclare « Votre dépression touche à sa fin ». Une manière un peu déplacée d’indiquer que la petite ville du Pas-de-Calais n’est peut-être pas la plus glamour qui soit, même si Burger King s’en défend.

Si de nombreux internautes se sont émus de cette publicité de la marque américaine, le service communication de la ville d’Arras a de son côté répliqué de fort belle manière.

La réponse intelligente de la ville

Plutôt que d’entrer en conflit ouvert avec le géant américain, le community manager de la ville s’est fendu d’un petit tweet accompagné d’un visuel en forme de hamburger inspiré des codes de Burger King reprenant les évènements culturels marquants qui se déroulent dans la ville en ajoutant « On n’a pas attendu pour se régaler ».

La réponse est extrêmement bien pensée et a fait le bonheur des internautes. Il faut dire que la ville d’Arras n’avait pas intérêt à s’opposer frontalement à Burger King qui va tout de même embaucher 60 personnes pour faire tourner ce nouveau restaurant.

Le coup de pub aura en tout cas bien fonctionné et Burger King ne devrait pas changer sa manière de communiquer qui, même si elle fait grincer quelques dents, fait office référence dans le domaine du marketing digital.

Crédits photos : testing / Shutterstock.com

Partager cet article