Greffe : une patiente fait cultiver une oreille dans son avant-bras

Par , publié le | modifié le
Insolite
Une greffe d'oreille dans un avant-bras. Capture d'écran.

Au-delà de la fiction, une patiente de 19 ans s'est fait implanter une oreille dans son avant-bras après un cancer de la peau. Cet organe sera par la suite greffée à la patiente qui avait subit une ablation suite à un cancer.

Une patiente âgée de 19 ans avait perdu une oreille à cause d'un cancer de la peau. Elle aurait subi une ablation de l'oreille à cause d'un mélanome. Après avoir longtemps discuté avec sa patiente, un médecin aurait eu l'idée de créer une oreille et de la lui greffer.

La technologie ne cesse de croître au fil du temps. Grâce à l'utilisation d'une imprimante 3D, il est désormais possible de créer des organes tout à fait fonctionnels. L'opération de cette nouvelle oreille a été effectuée à la clinique de Saint-Anne Saint-Rémi d'Anderlecht à Bruxelles.

Une prouesse médicale à Bruxelles : une greffe d'oreille

Un médecin spécialiste en chirurgie réparatrice a décidé de créer une oreille directement sur l'avant-bras d'une de ses patientes qui aurait perdu une oreille à cause d'un cancer de la peau. Pour cela, le médecin a dû prélever un échantillon de l'avant-bras de sa patiente afin de greffer une prothèse un peu plus grande que l'oreille de la patiente. Le but de cette opération était d'avoir une oreille constamment recouverte de peau afin que le sang puisse s'irriguer.

"Ma patiente m'a dit qu'elle en avait marre de sa prothèse parce que chaque fois qu'elle l'enlevait, elle repensait à son cancer (...) Elle m'a demandé, à moitié en rigolant, si je pouvais pas lui fabriquer une oreille", a expliqué à RTL.be, le Dr Afshin Yousefpour, le médecin en charge de cette prouesse médicale.

Six semaines d'attente, la patiente a une nouvelle oreille

L'oreille était prête au bout de six semaines sur l'avant-bras de la patiente. Le chirurgien affirme que tout n'est pas parfait mais que cela reste tout de même un excellent début pour développer d'autres techniques. Désormais, le docteur Afshin Yousefpour souhaite développer de vrais cartilages afin de limiter les risques d'infection. Il voudrait également essayer ce procédé pour un nez.

Crédits photos : Une greffe d'oreille dans un avant-bras. Capture d'écran.

Partager cet article

Pour en savoir plus