Bruxelles souhaite de nouveau autoriser le Roundup pendant dix ans

Par , publié le
International Un bidon de Roundup de Monsanto dans une jardinerie à Lille, le 15 juin 2015
Un bidon de Roundup de Monsanto dans une jardinerie à Lille, le 15 juin 2015

Le glyphosate, utilisé dans le désherbant Roundup, pourrait être autorisé pendant dix ans par la Commission européenne.

La décision risque de ne pas plaire à tout le monde. La Commission européenne a annoncé son intention de proposer de nouveau le glyphosate, le pesticide le plus utilisé au monde que l’on trouve notamment dans le désherbant Roundup de Monsanto, pour une durée de dix ans, nous relate Le Monde. Cette proposition devrait être soumise au vote des Etats membres les 18 et 19 mai prochain, dans le cadre d’un projet de règlement d’exécution.

Les négociations seraient déjà avancées avec les Etats membres en vue d’un vote à majorité qualifiée. Le quotidien avance que les 7 et 8 mars, la Commission aurait déjà proposé une réautorisation de 15 ans, qui n’avait pas été votée en comité.

La France déjà opposée à une remise en service du glyphosate

Contacté par Le Monde, l’entourage de la ministre de l’environnement, Segolène Royal, confirme de son côté que  « Paris restera opposé à une remise en selle du glyphosate pour dix ans ». Le glyphosate, pesticide très contesté à travers le monde, avait été classé comme « cancérogène probable » pour les humains.

"C'est un non-sens total"

Alors que la Commission ne s’est toujours pas prononcée officiellement, la contestation est déjà présente.« La Commission demande aux entreprises qui vendent des produits à base de glyphosate d’apporter les données qui prouvent que cette substance n’est pas un perturbateur endocrinien : c’est un non-sens total" fustige Mme Rivasi. "La Commission et les Etats membres sont prêts à réapprouver cette substance sans savoir si elle est un perturbateur endocrinien et en faisant confiance aux industriels pour leur apporter des éléments objectifs, mais seulement après la décision de renouvellement ! ».

Crédits photos : © AFP PHILIPPE HUGUEN

Partager cet article

Pour en savoir plus