Bruit dans l'espace de travail : 30 minutes perdues par jour et par salarié

Par , publié le
Santé
Illustration. Le bruit au travail.

La Semaine de la santé auditive au travail est l'occasion de faire le point sur ces petits ou gros désagréments qui font baisser la productivité et augmentent la fatigue.

Lundi matin 9 heures. Vous êtes accueillis au bureau par la nouvelle playlist musicale de votre collègue ou supérieur hiérarchique, et vous savez déjà que la semaine sera longue. Du 24 au 28 octobre se déroule la Semaine de la santé auditive au travail, et un nouveau sondage vient pointer les effets du bruit au travail.

Bruit au travail : une réalité pour de nombreux Français

L'association Journée nationale de l’Audition (JNA) l'affirme : "Limiter les impacts auditifs en entreprise constitue un facteur clé de succès dans les démarches de bien-être". Car c'est un fait, révèle le sondage IFOP-JNA publié ce jour, "seul 1 professionnel sur 2 a réalisé un bilan complet de son audition".

Dans le détail, 20% des actifs perd plus de 30 minutes de travail à cause du bruit. Parmi eux, on retrouve 3 actifs de moins de 35 ans sur 10 et 1 cadre et professions intellectuelles supérieures sur 3. Par salarié, 3.840 euros de productivité seraient perdus tous les ans par les entreprises.

Un enjeu de santé publique

L'association JNA indique en outre que "79% des Français rencontrent des difficultés à suivre des conversations au travail à cause du bruit". Après avoir lu ce chiffre, n'allez pas imaginer les seules usines, où le bruit est certes très présent mais aussi intégré par ceux qui y travaillent. Car l'étude pointe que "Près de 8 actifs sur 10 travaillant dans le secteur tertiaire se disent eux aussi impactés".

Et les Français en ont bien consciences puisqu'ils sont 9 sur 10 à y voir "un enjeu de santé publique". En conclusion, les auteurs déclarent que "La gestion du bruit et de ses impacts auditifs et extra-auditifs s’annoncent désormais comme un facteur clé de succès des démarches de bien-être dans les entreprise".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article