Bronchiolite : forte hausse des cas en France

Par , publié le | modifié le
Santé Photo d'illustration. Un bébé pleure.
Photo d'illustration. Un bébé pleure.

L’épidémie de bronchiolite progresse à grands pas en France. Certaines régions sont beaucoup plus touchées que d’autres.

Comme chaque année, plus l’hiver approche et plus les épidémies chroniques gagnent du terrain. Après la progression de la gastro-entérite et l’arrivée de la grippe, c’est au tour de la bronchiolite de faire son apparition.

Le nombre de cas recensés est en train de monter en flèche dans certaines régions de France, particulièrement en Ile-de-France, en Normandie et dans les Hauts-de-France.

La bronchiolite arrive en France

Le dernier rapport de l’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé (Irsan) publié aujourd’hui est sans appel. En se basant sur les données fournies par SOS Médecins, il ressort qu’au cours de la semaine écoulée, 17.672 nouveaux cas de bronchiolite ont été enregistrés sur l’ensemble de l’Hexagone, soit une hausse de 36% par rapport à la semaine précédente.

Parmi les régions les plus touchées, on retrouve donc l’Ile-de-France, les Hauts-de-France et la Normandie ou le nombre de cas pour 100 000 habitants dépassent les 30. Les chercheurs ont également remarqué une nette augmentation des cas en Occitanie (+99 %) et dans la région Centre-Val-de-Loire (+157 %).

Le seuil épidémique dans les temps

Cette progression n’inquiète pas les chercheurs qui précisent que la bronchiolite respecte son « calendrier » annuel. « Elle débute avec le Beaujolais nouveau et se termine après la Galette des Rois », précise le Dr Claude Smadja, président de SOS médecins Ile-de-France. Chaque année, 460 000 nourrissons (30% de la population des nourrissons) sont concernés par cette maladie.

Si votre bébé de moins de deux ans présente des difficultés à respirer ou un sifflement, il y a de fortes chances qu’il ait contracté la bronchiolite. Dans la plupart des cas, la maladie est soignée par divers médicaments et de la kinésithérapie respiratoire. 2% des nourrissons de moins d’un an malade de la bronchiolite doivent être hospitalisés chaque année à cause d’une forme plus grave de l’infection.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus