Brice Hortefeux contrôlé à 170 km/h : "j'allais incontestablement trop vite"

Par , publié le
Politique Brice Hortefeux
Brice Hortefeux

Dimanche, Brice Hortefeux a été contrôlé à 170 km/h sur l'A75. L'ancien ministre a reconnu son tort tout en fustigeant le comportement "extrêmement agressif" de l'un des douaniers à qui il a eu affaire.

Les faits remontent à dimanche dernier. Le député européen Le Républicains (LR) et ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux doit se rendre aux fêtes de Champeix (Auvergne). Et de toutefois prendre le départ plus tardivement que prévu. Alors qu'il évoluait sur l'A75, M. Hortefeux a été contrôlé par deux douaniers.

Son véhicule roulait en effet à 170 km/h sur une route où la vitesse maximale autorisée est de 110 km/h. Si, en temps normal, la sanction pour une telle infraction routière aurait pris la forme d'une amende, ici, les douaniers n'étaient visiblement pas en mesure de punir l'ex-ministre, comme le rapporte BFMTV.COM.

Excès de vitesse de Brice Hortefeux : un douanier "extrêmement agressif"

Brice Hortefeux n'a ainsi pas reçu la moindre amende et son permis a conservé tous les points qu'il avait avant ce contrôle. Lequel aurait particulièrement déplu à l'eurodéputé concernant le comportement de l'un des douaniers à son égard.

"J'allais incontestablement trop vite, j'étais en retard. J'ai voulu leur présenter mes papiers, mais l'un d'eux était extrêmement agressif. Je l'ai donc signalé. On ne traite pas un administré de la sorte".

Michel Delpuech dément une intervention de sa part

Ce signalement, nous dit-on, a été effectué auprès du préfet d'Auvergne-Rhône-Alpes Michel Delpuech. Ce dernier aurait ensuite fait convoquer les deux agents par la direction des douanes. Cette information, émanant du Canard Enchaîné, serait cependant erronée à en croire le préfet. M. Delpuech a ainsi déclaré ne pas être au courant de l'affaire, et plus encore, n'avoir été en aucune façon contacté par Brice Hortefeux à ce sujet :

"Je démens de la manière la plus catégorique cette prétendue intervention de ma part. C’est par la presse que j’apprends ce soir cet excès de vitesse et Monsieur Brice Hortefeux ne m’a jamais contacté sur ce sujet". À la lumière de ces dernières révélations, on peut s'interroger sur le sort allant être réservé aux deux douaniers et si au moins le principal concerné fera l'objet, ou non, d'une sanction.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article