Ille-et-Vilaine : un ours invité dans une discothèque provoque l'indignation d'internautes

Par , publié le
Insolite
Un ours

Un certain nombre d'internautes se sont indignés après qu'un ours a été invité dans une discothèque bretonne. Le directeur de l'établissement n'a pas encore publiquement réagi à cette gronde, alors qu'une pétition a été lancée pour "interdire les animaux en boîte de nuit".

Le samedi 19 novembre dernier dans la commune de Guipry-Messac (Ille-et-Vilaine), localisée entre Rennes et Redon, se tenait une soirée "cirque" organisée à la discothèque La Scala. La thématique a donc, assez logiquement, conduit à ce qu'un ours soit invité sur les lieux.

S'il s'avère que d'autres animaux étaient également de la fête,  la présence seule de l'ours a pu déranger un certain nombre de personnes qui n'ont pas manqué de s'en scandaliser sur les réseaux sociaux. Des commentaires qui ont ainsi dénoncé un comportement "scandaleux", "pitoyable" ou encore "honteux" de l'établissement nocturne.

Ours invité dans une discothèque : des associations alertées

Des photos ont de même été publiées pour attester du spectacle. On notera au passage que d'autres voix se sont faites entendre pour défendre La Scala dans sa démarche, comme nous le rapportent nos confrères de Ouest-France. Leur avis va cependant  se voir vraisemblablement confronté à celui de plusieurs associations de défense des animaux, ainsi alertées sur cette soirée.

L214 et 30 Millions d'Amis font partie des organisations prévenues, même si elles ne semblent pas, pour l'heure, avoir fait publiquement connaître leurs positions respectives vis-à-vis de la polémique.

Une pétition pour la fin des animaux en boîte de nuit

Le lendemain de cette soirée, une pétition appelant à "interdire les animaux en boîte de nuit" a été lancée sur la toile, pour plus de 1.000 signatures atteintes en ce tout début de semaine. Le texte de la demande évoque les possibles conséquences tragiques d'une présence d'animaux en discothèque : "Les animaux [n'ont] rien à faire dans ce genre d’établissement [où] le bruit, les personnes, les mouvements, peuvent stresser l'animal, ce qui peut amener à avoir des réactions non contrôlées et blesser quelqu'un. Si une personne est amenée à être blessée, c'est l'animal qu'on va tuer."

Lundi midi, le directeur de la discothèque ne s'était apparemment pas encore exprimé de manière officielle sur le sujet.

Crédits photos : Morguefile / ranbud

Partager cet article

Pour en savoir plus