Bressuire : deux frères de 5 et 8 ans possiblement poignardés par leur mère

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Une voiture de la gendarmerie.

Une mère de famille de Bressuire est soupçonnée d'avoir agressé ses deux fils de 5 et 8 ans à l'arme blanche, l'aîné ayant depuis perdu la vie.

Le drame a été découvert jeudi soir dans la commune de Bressuire (Deux-Sèvres). Deux enfants ont été retrouvés poignardés, l'un d'eux mortellement, dans le salle de bain du domicile familial. Leur mère est soupçonnée de leur avoir porté les coups.

Nos confrères de la Nouvelle République rapportent qu'aux environs de 20h30, les sapeurs-pompiers de Bressuire interviennent au sein de la commune associée de Noirterre. Ils remarquent une femme au volant d'une voiture, une personne loin d'être une inconnue pour ces soldats du feu puisque apparaissant comme l'épousée séparée de l'un de leurs collègues.

Possiblemnt attaqués par leur mère : l'aîné des frères a succombé

Interpellés de ne pas voir les enfants de la femme dans les sièges autos leur étant réservés, de même que par la présence de sang sur la mère de famille, les sapeurs-pompiers questionnent cette dernière sur la localisation de ses enfants. Leur interlocutrice va alors leur tenir des propos confus et incohérents, ce qui va motiver ces pompiers à appeler son ex-compagnon.

Sur place, le père de famille découvre, dans la salle de bain d'un logement occupé par la famille depuis janvier dernier, les corps poignardés de ses deux fils de 5 et 8 ans Le cadet est apparu gravement blessé au thorax, quand l'aîné s'était déjà éteint.

Hospitalisée dans un service psychiatrique

Le plus jeune garçon a été transporté au CHU de Poitiers dans un état critique. Quant à la mère des enfants, elle a été hospitalisée d’office au service de psychiatrie du centre hospitalier de Niort.

La gendarmerie de Bressuire a ouvert une enquête pour "homicide aggravé par deux circonstances", laquelle devra notamment s'attacher à déterminer si c'est bien la mère de famille qui a attaqué ses enfants, et si oui pour quelle(s) raison(s). Enfin, auront également à être établies les intentions de la suspecte au moment où les sapeurs-pompiers sont venus à sa hauteur.

Crédits photos : Art Konovalov / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus