Brave : le navigateur web qui rémunère les internautes et bloque les pubs intrusives

Par , publié le | modifié le
Web
Le navigateur Brave gère mieux la publicité et accélère la navigation

Le nouveau navigateur internet Brave, créé par l’ancien PDG de Mozilla, promet une meilleure gestion des publicités intrusives et promet de rémunérer les internautes avec un système de cagnotte innovant.

Le secteur des navigateurs internet est très concurrentiel. Internet Explorer, Google Chrome, Mozilla Firefox ou encore Safari d’Apple se tirent la bourre pour gagner de précieuses parts de marché.

Ces derniers vont voir débarquer un nouveau concurrent baptisé « Brave » et qui arrive avec de belles promesses et une gestion de la publicité assez inédite.

Brave, le navigateur qui va voir faire aimer la pub !

Si Brave titille la curiosité du monde high-tech, c’est tout d’abord grâce au nom de son créateur. En effet, Brendan Eich est un ancien PDG de la fondation Mozilla, connu pour ses produits open source et sa volonté de défendre les droits fondamentaux des internautes.

Avec Brave, l’homme s’attaque à un sujet épineux, celui de la publicité sur le web. Le postulat de départ de Brave est simple, nous subissons beaucoup trop de publicités invasives au quotidien. Des publicités qui non seulement collectent nos données personnelles, mais en plus, ralentissent considérablement la navigation et consomment de la ressource sur nos ordinateurs. Une situation qui oblige de plus en plus d’internautes à se tourner vers les bloqueurs de publicités, ce qui représente un manque à gagner important pour les annonceurs. Brave propose une solution alternative en remplaçant les publicités actuelles par d’autres publicités bien moins invasives.

Tout le monde est content

Grâce à une vidéo de démonstration, on voit que Brave permettrait en effet de charger les pages beaucoup plus rapidement grâce à des blocs de pubs standardisés. Les éditeurs peuvent ainsi adhérer au programme publicitaire de Brave et les internautes souhaitant soutenir leurs sites Web favoris pourront laisser s’afficher ces publicités moins intrusives.

Grâce à ce concept, Brendan Eich propose un modèle qui contenterait tout le monde. En effet, sur les revenus dégagés, 55 % seront reversés aux éditeurs, 15 % aux partenaires publicitaires, 5 % permettront de faire vivre l’équipe de Brave et surprise, 15 % iront directement aux internautes ! Brave développe actuellement un système de cagnotte propre à chaque internaute qui lui permettra ensuite d’effectuer des paiements en faveur de leurs sites web favoris et ainsi, bénéficier d’une version totalement exempte de publicité sur ces derniers. Pour le moment Brave est en version bêta, nous verrons dans les semaines à venir si ce concept novateur parviendra à séduire les internautes.

Crédits photos : Capture Youtube Brave

Partager cet article